Le guide ultime des jardiniers astucieux

DÉCOUVREZ LA TECHNIQUE DU
«
RE-GROWING* »

=> OU L’ART DE RÉCOLTER SANS PASSER PAR LA CASE JARDIN
 NI PLANTATION

*régénération

Le guide complet et visuel pour faire repousser
les 20 fruits et légumes du quotidien

Saviez-vous qu’un jardin extraordinaire sommeille DÉJÀ dans votre maison ?

 

Ça semble trop beau pour être vrai, pourtant, c’est véridique :

  • Comment récolter (au moins) 2 fois le même légume
  • Comment récolter du bio gratuitement, tous les jours, 100% frais, sans jardinière ni balcon
  • Comment diversifier les nutriments de vos repas, sans achat supplémentaire
  • Comment diviser par 2 vos poubelles / compost
  • Comment jardiner avec les enfants
  • Comment cultiver dans un simple verre d’eau
  • Comment obtenir jusqu’à 140 pieds de tomates d’une simple rondelle de tomate d’apéro
  • Comment avoir la main verte pour créer un jardin de bouture 100% gratuit, à l’infini

Évidemment, il y a des choses évidentes, d’autres moins.
Des bases universelles, des cas particuliers.

Des choses à faire, et d’autres à ne surtout pas faire pour éviter de vous retrouver à l’hôpital.
Cette technique est à la base de la permaculture.

LE POTAGER DU PLACARD – MODE D’EMPLOI

J’ai commencé la rédaction de ce nouveau livre pendant le confinement :

Comment cultiver sans pouvoir sortir de chez soi ? Sans jardin ?!
Comment trouver les graines si les supermarchés/jardineries ferment ?
Comment avoir de petites récoltes quotidiennes sans avoir la main verte, en moins de 2 semaines ?
Comment occuper les enfants, les initier à la permaculture ?

Ces questions m’ont préoccupée.
J’ai beaucoup échangé sur ce sujet avec certains d’entre vous.

Et je me suis décidée à condenser toutes les bases, les techniques, les informations capitales du « petit » jardin de survie / d’émerveillement / de récoltes quotidiennes que je connaissais.
J’ai mis plusieurs mois à écrire ce guide ultime des amoureux de la vie, ou des redonneurs de vie : l’art du « re-growing » : l’art de la régénération des plantes !

Je vous détaille tout ici.
C’est parti !

 

Confession n°1.
Comme certains d’entre vous le savent…

Mes débuts en permaculture : tout a commencé avec cette simple rondelle de… tomate !

Réponse ici :

Au lieu de planter des graines ou des plantons, j’ai testé cette technique ultra efficace :

1 / J’ai pris cette tomate :

( j’y tenais beaucoup, c’est l’espèce du « randonneur »,
on venait de me l’offrir à un événement sur la permaculture.

Mais vous allez voir cela marche avec n’importe quel type de légume).

2 / Cette tomate, je l’ai coupée en rondelles.

Puis, j’ai directement planté en terre…les rondelles !

3 / Surprise ! Ces rondelles m’ont donné 39 superbes pieds de tomates !!

J’ai pu repiquer par la suite ces semis 100% gratuits et délicieux, et j’en ai offert autour de moi :

C’est incroyable, mais cela suffit pour commencer !

Quoi, c’est ça la permaculture ?!

Cette simple expérience a déraciné toutes mes croyances limitantes :

  • Il me faut avoir un terrain
  • Il me faut avoir de l’expérience
  • Il me faut me former en permaculture (les « PDC » de 12 jours [1])
  • Le fameux triptyque « Il faut, y a qu’à, faut qu’on »…

Alors qu’en réalité, il existe une 20aine « d’astuces » à tester immédiatement pour se rendre compte que l’abondance est à la portée de tous, partout, tout le temps.

 

C’est loin d’être ridicule. C’est le même le PREMIER principe de la permaculture :

Faire simple. Local.
100% naturel.

Sans effort inutile.
Commencer petit.

Commencer… dans sa cuisine !!
Et pourquoi pas ?!

 

Confession n°2.

Vous imaginez que, bien heureuse de cette première expérience, j’ai renouvelé les essais !

Plus ou moins fructueux…

Jusqu’à ce que je comprenne les coulisses de la multiplication végétale
– l’art de créer un jardin 100% naturellement !

L’apéro qui se replante à l’infini, le voici :

Avec des amis, on s’est vite pris au jeu.

(Attention, ça devient addictif et vous ne ferez plus jamais les courses de la même façon…).

Tous les végétaux qui se trouvent sur cette photo peuvent repousser gratuitement chez vous, dès aujourd’hui :

autrement dit, si vous êtes curieux, chanceux (et patient – ça dépend des plantes) …

 

… vous pouvez n’acheter qu’une « seule fois » (ou presque) ces aliments :

✔︎ Cacahuète

✔︎ Tomate

✔︎ Radis

✔︎ Olive

✔︎ Avocat

✔︎ Pomme de terre

✔︎ Carotte

Etc. !

En réalité, vous pouvez presque tout refaire pousser : dans la nature, tout repousse !

Dans nos placards, nos cuisines, nos garages, nos pots, nos jardins… AUSSI

 

Mais à condition de se former un peu en botanique, et en permaculture.

C’est tout l’objectif de mon dernier livre phare :

Idéalement, on pourrait créer le potager idéal rien qu’en plantant…

… les pépins d’une tomate trop mûre, d’un citron déjà pressé ou en recyclant le trognon d’une pomme.

Mais pour ceux et celles qui n’ont pas la place de créer un potager chez eux, la technique du regrowing permet de faire pousser des légumes encore et encore.

Sans aucune contrainte !! 😊

 

Apprenez à les faire repousser (re-growing) :

Pour consommer 2 fois la même plante : par exemple, les salades ou les poireaux.

Ou alors pour consommer une nouvelle partie de la plante : par exemple, les délicieuses fanes de carotte (en pesto maison, cake salé ou même en soupe).

 

Sauf qu’on a pris la mauvaise habitude de n’en manger qu’une partie

Betterave, hémérocalle, radis, navet, carotte etc…

Toutes ces plantes qui se mangent de la tête aux pieds

La plupart des « légumes racines » portent mal leur nom : on peut aussi manger leur feuille !

Et selon les plantes (par exemple, pour les aromatiques c’est OK), vous pouvez tout à fait les bouturer à L’INFINI !!

Bref : de nombreux leviers pour doubler vos récoltes quotidiennes sans passer par 1001 achats supplémentaires.

 

Apprenez à dire STOP aux factures (trop) salées du marché juteux des plantes

Cultiver une plante, puis la vendre, c’est la base de notre Histoire, de notre agriculture.

Le marché du coin, les pépiniéristes, les paysans, les fleuristes, les maraichers etc…

Puis viennent les jardineries, les supermarchés etc…

C’est OK et c’est super d’avoir ces services : on obtient immédiatement une plante bien portante, bien soignée, on achète la promesse d’abondance.

 

Parfois ça marche, ou pas !

Souvent ce sont des plantes annuelles.
Souvent, on manque d’expérience.

 

Oups :

Résultat, ça devient presque « naturel/normal » de devoir racheter des plantes chaque année !!

(Rapide digression : pour les paysans – même combat !

Le poids des lobbies, l’uniformisation du marché semencier implique – grosso modo – de stabiliser les graines, ce qui fait que, in fine, la plupart des agriculteurs se retrouvent contraints d’acheter les graines à des semenciers, chaque année, au lieu de recultiver leurs propres graines… Assez ahurissant quand on regarde cela de près…)

Or nous, jardiniers passionnés, jardiniers débutants,
permaculteurs dans l’âme, épicuriens au quotidien :

QUI peut bien nous empêcher de cultiver gratuitement
nos propres graines dans nos jardins, dans nos cuisines ?

Personne, à part des croyances limitantes :

  • Pas le temps
  • Pas l’expérience
  • Pas le budget
  • Pas la formation
  • Pas l’imagination
  • Pas de contenant ni terre

 

Chaque jour on jette de l’argent par la fenêtre : dans la poubelle / le compost…

Si vous le souhaitez, je vous montre comment lever toutes ces fausses barrières, car on peut facilement cultiver dans un simple verre d’eau de nombreuses plantes.

 

Oh, pas de quoi viser l’autarcie…

Mais de quoi réaliser potentiellement des centaines d’euros d’économies à l’année, et surtout, la joie de faire du BIO MAISON en express, pour le plaisir des papilles, des yeux, pour les petits et les grands !

 

Si vous êtes tenté par le bio fait maison, apprenez à dire OUI aux plantes gratuites

Morceaux de fruit, noyaux, trognon…> ne les jetez plus !

Bulbe, tubercule, rhizome, stolons …> apprenez à les reconnaître pour avoir de nouvelles plantes !

Boutures de tiges, boutures de feuilles, division de touffe… découvrez comment multiplier gratuitement et avec peu de matériel vos plantes !

Alors, tenté par l’aventure pour obtenir des stolons de délicieuses fraises gratuites, des pieds de tomates en surabondance, des apéros inédits, frais, gratuits ?

Vous n’avez jamais jardiné ?

Quel bonheur de pouvoir faire de petits tests simples et avec peu de matériel à la maison !

 

Vous êtes gourmand et adorez la cuisine ?

Avez-vous déjà essayé de cultiver votre propre mesclun maison sur un rebord de fenêtre ?

Vous en avez marre des laitues ?

Qui a décrété que les salades ne se faisaient qu’à base de laitue, de feuilles de chêne ou de salade ?

De nombreux feuillages verts inédits viendront remplacer les classiques laitues et feuilles de mâche.

« La découverte d’un nouveau mets fait plus pour le genre humain que la découverte d’une étoile » Brillat-Savarin dans « la physiologie du goût ».

Vous découvrirez comment faire votre mesclun maison :

À ce propos, connaissez-vous l’origine du mesclun ?

Le mesclun est un des grands classiques de la cuisine niçoise. Le mot « mesclun » vient du niçois « mesclar » qui signifie mélanger.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un mélange de salade et de jeunes pousses. La recette traditionnelle du mesclun niçois est composée de cerfeuil et de sept variétés de salades, dont obligatoirement de la roquette.

L’origine du mesclun remonte au XIXème siècle. À cette époque, les Pères Franciscains du monastère de Cimiez étaient si pauvres qu’ils n’arrivaient pas à semer une rangée de salade avec le même type de graine.

Ils ramassaient donc au gré des récoltes quelques jeunes pousses auxquelles ils mélangeaient de la roquette sauvage et du pissenlit pour les offrir aux habitants qui leur faisaient aumône.

Prenons-en de la graine : vous saurez comment varier les jeunes pousses gratuites pour créer des mescluns uniques, les vôtres !

 

Vous cherchez des idées de décoration ?

Vous découvrirez combien il est facile de reverdir son intérieur avec trois fois rien !

 

Vous avez déjà la main verte ?

Avez-vous pensé à planter directement des rondelles de tomate pour faire germer les graines ? Savez-vous pourquoi certaines graines se conservent quelques mois quand d’autres arrivent à germer après plusieurs années ? Avez-vous déjà essayé de faire des boutures de feuilles ?

Découvrez ici :

– Des tutoriels simples de A à Z (pour les grands et les petits) pour faire repousser des fruits et légumes du quotidien.

– Des explications ludiques pour mieux comprendre pourquoi et comment les plantes réalisent ces exploits.

– Des expériences surprenantes pour découvrir le mystère des plantes, seul ou en famille.

Tubercules, bulbes, graines, stolons, tiges, feuilles etc. Les plantes n’auront plus aucun secret pour vous !

Du plus simple au plus compliqué, il y en a pour tous les goûts !

Allez hop, je vous montre comment réveiller le potager qui sommeille dans vos placards !

Petit tour de visite… chez VOUS !!

Bon, on va commencer par visiter votre cuisine :

Frigidaire, placard, panier à fruits, poubelle, sceau prêt à aller au compost…

STOP !

Vous êtes assis sur une mine d’or.

 

Vous ne nous croyez pas ?

Alors, ouvrons ensemble ces placards et regardons bien :

Vous voyez toutes ces graines dans leurs sachets ?

Avant

Après

Tous ces noyaux, pépins dans ces fruits et légumes ?

Ne les jetez pas ! Vous verrez qu’ils sont pleins de ressources.

 

Vous voyez tous ces légumes prêts à être cuisinés ?

Avant

Après

Toutes ces épluchures et ces plantes déjà germées qui demandent une seconde vie ?

Dans votre cuisine, je parierais fort que vous avez déjà quelques aromatiques. Un petit pot de basilic ? De la verveine citronnée, ou de la menthe ?

Bouturons, bouturons !

Ah les aromatiques… elles sont trop fortes !!

Je plante ce que je bois !

L’été, j’achète un pied de menthe que je plante en terre.

Puis, je découpe une tige.

Je la mets dans une jarre pour en faire de l’eau aromatisée, fraîche, délicieuse et pleine de vertus :

Chaque jour, je change l’eau > je la bois !

Et au bout de 4-5 jours, des racines se forment sur la tige !!

 

Il ne reste plus qu’à piquer en terre ce nouveau « plant » de menthe gratuit.

À adopter au jardin (attention, la menthe est « invasive » !!) ou à offrir autour de vous.

 

C’est vraiment du 2 en 1…

 

Les aromatiques sont des plantes très TRÈS particulières.

C’est un trésor pour les hommes.

Non seulement elles ont 1001 vertus médicinales, mais en plus, elles se bouturent presque à l’infini !

C’est simple, c’est sain, ET c’est délicieux.

 

Et elles sont parfaites pour ces techniques de multiplication végétale :

  • super rendement
  • (et goût préservé),
  • elles ont de base une forte croissance
  • et il en suffit de peu pour être heureux – pour parfumer nos plats, nos boissons…

Quantité ET qualité.
Le tout gratuitement 😊.

 

Pourquoi s’en priver ?

Pourquoi les acheter à prix d’or ?!!

 

Les plantes vertes ne sont pas en reste…

Aloe vera, géranium, pothos… de nombreuses plantes vertes peuvent… se cloner !

Dans mon dernier livre LE POTAGER DU PLACARD, nous allons voir ensemble comment multiplier vos plantes vertes pour fleurir toute votre maison – gratuitement si vous le souhaitez (boutures !).

Saviez-vous que vous pouvez bouturer également… des feuilles ?!

Saviez-vous que les végétaux sont des OVNIS ?

Je veux dire par là qu’ils ont des possibilités pour se reproduire que le monde animal ne connaît pas… La science découvre chaque jour les mystères des plantes. Digne de films de science-fiction !

EXEMPLE
Les cellules des plantes sont capables de perdre intégralement « la mémoire » de leur précédent état pour créer de nouveaux tissus.

C’est pourquoi concrètement :

  • une « tige » peut se transformer en « racine » en quelques jours à peine, en fonction du milieu où elle se retrouve.

Un peu comme si notre jambe devenait un bras au bout de 24H, parce que ça devient plus pratique… !  Cette capacité des cellules végétales à « se redifférencier » est appelée « la totipotence ».

  • Les plantes peuvent repousser même si elles ont été coupées !
    Plus de bras ? Ah attends, ça repousse.

Dingue ! Non ? …

 

Et ça vous intéresse grandement pour avoir la main verte à vie !!

Clairement, les plantes ont des capacités folles qui dépassent notre imagination.

Nous allons voir en détail – de manière simple et ludique – de quoi elles sont capables dans :

Mais avant, encore une anecdote personnelle :

 

L’homme qui vit avec 1 400 plantes !

Pascal est un ami, il habite en ville, dans le sud de la France actuellement.

Passionné de plantes vertes, il a appris le bouturage alors qu’il n’avait même pas encore passé son bac, par passion, à côté des études.

De passion en opportunité, il s’est retrouvé à faire des tailles d’arbustes chez des voisins, comme job d’été / d’étudiant.

Du 2 en 1 :

  • Il commençait à se faire un pécule intéressant !
  • Et il demandait systématiquement de repartir avec quelques boutures : tige de myrtille, de framboise, stolons de fraisier, de lierre, de clématite…

Et le tout reprenait vie dans son appartement d’étudiant… !

 

Un jardin 100% gratuit

Aujourd’hui, Pascal vit avec 1 400 plantes chez lui – OK un peu extrême 😊
Mais je vous cite cet exemple pour simple inspiration.

Une fois qu’on maîtrise les principes clé de l’art de la multiplication végétale et du « RE-growing », on peut cumuler abondance, émerveillement et passion !

Pour le plaisir des petits (et des grands), laissez-vous surprendre avec de petites expériences à faire sur le rebord d’une fenêtre, un coin d’étagère, un balcon, une terrasse ou même dans un jardin (si vous avez la chance d’en avoir un !).

Attention, FAUX AMIS !

2 choses importantes à vous partager.

Que vous achetiez mon livre, ou pas, il vous faut savoir ces 2 points cruciaux.

N°1 : attention aux effets de mode…

Le « re-growing », tout le monde commence à en parler.

Je vois des tas de livres aux titres autant alléchants que provocants « faire repousser à l’INFINI ».

 

L’infini ? Vraiment ? NON.
Pas vraiment (pour les aromatiques ça peut être le cas, mais clairement pas pour toutes les plantes).

Je ne veux donc pas que vous soyez déçu si vous testez cela chez vous en croyant obtenir une autonomie alimentaire en faisant repousser à l’infini une seule carotte sur 20 ans…

 

Non, soyons sérieux.
Une plante a pour « programmation » de redonner une nouvelle génération.
Mais pas de se cloner à l’infini.

C’est les hommes et les croisements de variétés qui donnent cela.

Le saviez-vous ?

Toutes les bananes du commerce sont identiques, ce sont des clones ! Les fruits étant stériles, la plante est multipliée :

– À partir du prélèvement de rejets naissant sur la tige souterraine du bananier,

– Ou via la culture in vitro de tissus végétaux.

Encore plus grave :

Au-delà de créer de fausses espérances, cette mode peut être dangereuse :

Au bout de 2 ou 3 générations, le même plant s’affaiblit et ne donne plus autant de nutriments et de minéraux que la première pousse !

C’est bien normal, et si vous cultivez dans l’eau uniquement, vous ne pourrez pas y échapper !

Et si vous faites cela en mode amateur….

 

Risque de santé :

  • Sans vous former par un ouvrage scientifique (ce qui est le cas de mon livre, de la science vulgarisée), vous risquez de mauvaises surprises comme une intoxication.
  • En effet, la culture dans l’eau n’est pas si évidente : une eau non changée chaque jour devient le siège des bactéries, et un légume qui pousse dans l’eau croupie… pas bon, ne le récoltez pas…
  • Encore plus grave : ceux qui s’amusent à faire germer leurs graines maison, c’est très dangereux si vous ne respectez pas les règles d’or, dont celle de faire germer des graines déjà stabilisées.

 

Pourquoi ?
En gros, les graines germées sont l’aliment « vivant » par excellence.

Vivant pour de nombreuses raisons, mais regardons celles des bactéries aujourd’hui.

 

Bonnes bactéries versus MAUVAISES bactéries : c’est le LOTO !

L’enveloppe des graines contient des millions de bactéries. Tant que la graine n’a pas germée (enveloppe cassée) les bactéries sont en « dormance ». OK…

Mais dès qu’elles germent, à température ambiante dans nos cuisines, alors là… tout peut arriver.

Sans rentrer dans des analyses assez complexes, une « mauvaise » bactérie obtient ce titre soit par son impact sur le corps quand elle est présente en petite quantité, soit lorsqu’elle est ingérée en trop grande quantité.

Parmi les bactéries pathogènes retrouvées dans les graines germées d’amateurs, les plus redoutables peuvent être l’Escherichia coli (> gastro entérite, infection urinaire, méningites…) [2]

C’est donc comme pour tout : il faut être informé pour ne pas faire n’importe quoi.

Pas de panique, dans mon ouvrage LE POTAGER DU PLACARD je vous détaille toutes les mesures de précaution à prendre pour bénéficier du joyau médicinal des graines germées, pour éviter autant que possible le risque sanitaire !

 

De quoi bénéficier des avantages uniquement :

Dans les graines germées déjà stabilisées, on retrouve par exemple les céréales (l’avoine, le blé…), les oléagineux (tournesol, sésame…), les légumes (radis, brocoli, lentilles…) et les graines à mucilage (chia, lin, moutarde…).

En germant, le métabolisme de ces graines s’active en mobilisant ses réserves en une cohorte de métabolites, de protéines, de micronutriments et de minéraux faciles à digérer et de grand intérêt nutritionnel !

 

Attention certaines graines et pousses de plantes sont toxiques !  

C’est le cas :

  • des pousses solanacées (tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre),
    de soja (les ”pousses de soja que nous mangeons ” sont en réalité des pousses de haricot mungo)
  • ou de rhubarbe !
  • De même, les haricots sont toxiques crus [3].

 

Pour les courges toxiques c’est facile : on le sent au goût amer, il faut recracher !

N°2 : Les fausses formations / informations

Comme le « re-growing » devient une mode, et comme c’est une sujet éminent complexe (pas compliqué – complexe), il faut faire attention.

 

Attention à quoi ?

Si vous faites une petite expérience par-ci par-là, pas de souci.

Mais si vous comptez :

✔︎ Transmettre les connaissances de la permaculture et du jardinage à vos enfants

✔︎ Récolter en toute confiance des pousses bio et fraîches tous les jours

✔︎ Avoir la main verte pour viser les 1 400 plantes dans un appartement…

Alors il faut vous assurer :

✔︎ de comprendre pourquoi « ça fonctionne ».

✔︎ OU de comprendre pourquoi « ça ne fonctionne PAS ».

 

La rédaction de cet ouvrage clé m’a pris plus de temps que prévu… Et pour cause !
Je le voulais aussi synthétique, ludique, scientifique, et sympathique que possible.

 

Pari réussi ? Oui !
Enfin, vous me direz 😊

Le jardinage confiné : même pas (plus) peur !

J’ai commencé la rédaction de ce livre phare durant le confinement avec un double objectif :

  • Former au jardinage confiné
  • Former au jardinage confirmé

 

Les joies du jardinage confiné / confirmé

Confinés ou pas, savoir qu’on sait :

  • Produire un peu de nourriture saine et fraîche à partir de sachets de graines qui trainent par ci par là
  • Consommer nos jeunes pousses, salades inédites, graines germées, fruits, légumes, fleurs comestibles… le tout sur un pot au balcon ou en cuisine. Sans matériel particulier, même sans terreau….
  • Jouir de rester en contact de la nature même sans sortir en observant une plante vivre de nos soins de A à Z

Tout cela, ça n’a pas de prix.

 

Ou plutôt, c’est un luxe en temps de crise…

Mais surtout, selon moi, cela devrait être une compétence à apprendre à l’école dès le plus jeune âge :

  • Apprendre à cultiver quelques plantes – de survie au moins
  • C’est aussi important que savoir lire, calculer, écrire, ou encore les gestes de sécurité en cas de malaise, étouffement etc…

 

C’est pourquoi j’ai mis plus de temps que prévu pour rédiger ce livre phare.

 

Car il est COMPLET. Visuel. Clé en main.

Ce livre est à la fois ultra divertissant ET ultra sérieux : il en va des savoirs de base.

Pour :

  • Vous
  • Vos enfants
  • Vos petits- enfants
  • Les étudiants
  • Les grands-parents

Ce livre vous est destiné.

Pour vous, et vos proches.

Pour tous ceux qui ont un intérêt pour la nature.
Pour tous ceux qui aiment cuisiner.
Pour tous ceux qui n’aiment pas faire du gâchis.
Pour tous ceux qui veulent jardiner en intérieur.
Pour tous ceux qui veulent vivre « zéro déchet ».
Pour tous ceux qui veulent bricoler le végétal, et gagner leur permis de jardinier confirmé, sans même s’en rendre compte !

« Ca me donne envie d’essayer » – Il est accessible pour tous !!

Ce que vous trouverez dans ce livre

1 – Des choses VRAIES

Exemple : tous les légumes ne se prêtent malheureusement pas au jeu de la repousse !

Dans ce livre phare, je vous liste tous ceux qui sont possibles (comme par exemple la laitue, le poireau, la citronnelle, l’ail, le fenouil), ceux du quotidien !

Que ce soit le volet pédagogie ou le volet jardinage, toutes les informations sont le fruit d’expériences ET de vulgarisation scientifique : botanique, agronomie, permaculture.

2 – Des choses UTILES

Dans le chapitre tutoriels, vous trouverez les 20 fruits et légumes du quotidien :

  • Ceux qui coûtent cher !
  • Ceux qu’on achète toutes les semaines !

Divisez par 3 leurs achats : cultivez-les avec cette technique de multiplication végétale !

Extrait du livre :

3 – des choses SIMPLES

Un jardin de poche ? Mais oui, c’est parti.

Un jardin d’épluchure ? C’est possible, et ça repousse à fond en pot comme en pleine terre.

Un jardin d’aromatique ? Suivez le guide complet du chapitre 1.

La germination des graines ? Promis, tout deviendra clair comme de l’eau de roche.

 

Ce que vous n’y trouverez PAS

 

Des formules magiques ou des choses « trop belles pour être vraies ».

Exemple : oui tout peut pousser dans l’eau, mais bon, l’eau du robinet est moins riche qu’une terre fertile, donc typiquement je ne vais pas vous conseiller de faire vos cultures tout le temps dans l’eau !

Au début c’est bien, puis je vous indique pour chaque type de plante à partir de quand vous pouvez la rempoter.

Vous n’avez pas de terreau ? Qu’à cela ne tienne, découvrez les alternatives inédites dans ce guide ultime.

 

De faux espoirs

Certaines plantes sont plus difficiles que d’autres.

Par exemple, savoir refaire pousser un ananas ou une noix de coco, c’est possible, mais pas le plus facile !

Pour un débutant, commencer le « re-growing » par une salade, un poireau ou de la citronnelle, c’est déjà plus pertinent.

Chaque plante nécessite un entretien particulier, mais il y a quelques règles simples à respecter.

C’est comme pour tout : découvrir le 60/40 pour devenir autonome !

60% de bases universelles
40% à adapter chez vous

 

La garantie que ça marche à tous les coups

Vous aurez tout pour réussir, mais charge à vous de tester et de respecter les paramètres.

Par exemple, faire une repousse dans l’eau n’est pas si facile.

Si ça ne marche pas, je vous indiquerai les bonnes questions à se poser :

  • Quelle était la qualité de l’eau utilisée ?
  • Quelle était la jeunesse de la plante ? Du morceau réutilisé ?
  • Est-ce que l’eau a été trouble à un moment donné ?
  • Avez-vous utilisé la « coupelle de germination » (astuce perso) ?
  • Etc. !

 

Des choses compliquées

Retournons aux bases : quelle plante a quel besoin ?

Les plantes sont de grandes voyageuses !!

Et celles de nos placards ont des origines très diverses, elles sont donc habituées à des milieux très variés !

Voici un extrait du livre :

Pour les faire pousser, il faut donc comprendre ce qu’elles aiment.

Dans une maison ou dans un appartement, la lumière est souvent le facteur le plus problématique. Les plantes originaires des régions chaudes auront besoin d’un coin lumineux, bien exposé, avec des conditions chaudes et humides.

À l’inverse, certaines plantes supporteront mal le plein soleil ou les excès d’humidité.

Alors comment savoir ce qui leur convient ? On va faire le tour d’horizon ensemble des 20 fruits et légumes de nos placards… destinations diverses !

« Je n’ai pas de graines… » faux. Ouvrez donc ce placard :

Pour les expériences que je vous propose, vous pouvez récupérer TOUTES les graines de votre placard :

Les graines en sachets !

Regardez tous ces paquets de lentilles, haricots, fèves, pois chiches, blé, sarrasin, sésame, lin, quinoa, et même le tournesol (lorsqu’il n’est pas décortiqué) et le riz quand il est complet.

 

Et si vous n’en avez pas : regardez dans vos fruits & légumes !

Vous pouvez en trouver dans vos fruits mûrs : courges, poivrons, avocats, tomates, agrumes, pommes, abricots, etc. Ou bien avez-vous pensé aux fruits secs ? Amandes, noisettes, noix, cacahuètes, etc.

 

Tout est récupérable !! Tout peut germer à partir du moment où les graines sont : 

  • Ni grillées, ni salées
  • Matures (par exemple : les courgettes, concombres ou poivrons verts du marché sont récoltés avant maturité, leurs graines ne germent donc pas).

 

Les exceptions à la règle

Certaines graines ne survivent pas après 2 ou 3 ans. Au potager, les graines concernées sont par exemple les graines d’oignon, de poireau, de sauge ou de persil.

A l’inverse, certaines se conservent plusieurs siècles…

 

Les graines résistent même aux ultraviolets, aux rayons cosmiques, aux températures sidérales, et à l’apesanteur de l’espace ! (si, si ! des chercheurs français ont réussi à faire germer des graines de tabac et d’Arabidopsis après un séjour de 18 mois sur la Station Spatiale Internationale ! ) [4]

 

Elles devraient bien pouvoir germer dans votre cuisine alors 😉.

Les graines résistent même aux ultraviolets, aux rayons cosmiques, aux températures sidérales, et à l’apesanteur de l’espace ! (si, si ! des chercheurs français ont réussi à faire germer des graines de tabac et d’Arabidopsis après un séjour de 18 mois sur la Station Spatiale Internationale ! )

 

Elles devraient bien pouvoir germer dans votre cuisine alors 😉.

 

On voit TOUT ensemble, zéro question bête.
Vous me connaissez, j’aime bien parler de tout… simplement !

 

J’ai donc pris toutes les 100 questions les plus récurrentes, et surtout celles qu’on n’ose pas poser :

« Je peux  garder les graines combien de temps ? »

« Maman, pourquoi ça pousse pas ? »

« Pourquoi lorsque je replante ma carotte, je n’arrive pas à avoir une nouvelle racine à manger ? »

« Waouh, j’ai des graines qui trainent au garage depuis 10 ans au moins, elles auraient encore ces superpouvoirs ? »

ETC !

 

Ensuite je me suis dit, ok, maintenant, comment créer quelque chose :

De vrai – d’utile – de bon ?

En prenant les choses dans l’ordre, simplement.

Voyons donc le contenu de ce livre :

Des expériences presque inratables !

✔︎ Les secrets de culture des 20 légumes qu’on achète au quotidien !

✔︎ Semis, graines, bouture, noyaux, marcottage…. On voit tout ensemble.

✔︎ Un récapitulatif des zones de croissance par type de plante : LE GRAAL que peu de personnes connaissent, alors que c’est ceci votre « pass » pour l’autonomie de la main verte au quotidien !

✔︎ Conseils, astuces, règles, entretien

✔︎ Anecdotes personnelles sur ce qui marche

✔︎ Et ne marche pas – et pourquoi

✔︎ La culture vue dans tous les substrats possibles à moindres frais : feutrine, verre d’eau, terreau (fait maison)

✔︎ Pour chacune, le récap’ A FAIRE / NE PAS FAIRE

✔︎ Les tutos express ou les infos choc pour impressionner les copains

Le saviez-vous ?

Une équipe internationale de chercheurs est parvenue à faire germer six graines de palmiers dattiers vieilles de 2 000 ans. [5] Elles avaient été retrouvées sur des sites antiques dans le désert de Judée. Le record est détenu par une graine de Silene stenophylla âgée de 32 000 ans !! [6] Elle faisait partie d’un lot découvert par des chercheurs russes dans une grotte d’hibernation d’un écureuil préhistorique trouvée en Sibérie.

✔︎ Comment créer du gel de saule : une astuce de pro à la portée de tous – pour ne rater AUCUN bouturage

✔︎ Les tutoriels détaillés pour chacun des 20 légumes du quotidien

✔︎ Un zoom détaillé sur les super stars des aromatiques à l’infini par la technique de la division
quand le faire et à quelle fréquence

✔︎ Un zoom détaillé sur les plantes d’appartement à gogo, et gratuitement !
(hop, une bouture de tige ou de feuille, ça repart)

✔︎ Un zoom sur les graines: un cours de jardinage aussi drôle que puissant
pour vous former aux semis !!
Comment les choisir, les faire germer, les cultiver, les conserver etc…

✔︎ Vous avez des doutes sur vos graines ? Faites un test de germination !
je vous montre lequel 😊

✔︎ 3 techniques différentes pour faire vos semis maison

✔︎ Un zoom détaillé sur les graines germées!
Un incontournable !!

✔︎ Et un zoom détaillé sur les jeunes pousses maison

 

Bref, ce chapitre à lui seul est une mini bible à partager partout autour de vous.

Et surtout, à tester au quotidien !

Le fruit de la connaissance pour prendre votre envol à vie

Bon, maintenant que vous êtes heureux d’avoir réussi vos 20 expérimentations sur les 20 fruits et légumes du quotidien, il est temps de savoir POURQUOI ça a fonctionné, d’un point de vue botanique, pour vous assurer de réussir tous vos prochains coups sur les 1001 autres fruits, légumes et plantes du monde 😉.

Vaste programme ? Oh, c’est comme le solfège : le plus dur c’est de décider de commencer.

Ensuite, on fait ses gammes, puis ses propres partitions ! Et quel bonheur.

Enfin, revenons-en aux plantes de votre placard, ou de votre potager !

 

Comment les multiplier pour une abondance exponentielle ?

  • La technique de la multiplication végétale décryptée de A à Z
  • Cas des bulbes, tubercules et rhizomes : ce qu’il faut savoir pour que ça repousse sereinement, et au bon moment !
  • Cas des plantes bisannuelles – voilà une partie de l’explication pourquoi ça ne repousse pas chez certains 😉 La carotte, comme le navet, le panais ou le poireau sont concernés !!
  • Comprendre les coulisses des graines : le meilleur de la science et des dernières découvertes décryptées de manière ludique avec 1001 anecdotes à partager lors de vos veillées !
  • Comment savoir lever ou au contraire, provoquer, la dormance des graines !
  • La germination en 3 étapes : lesquelles et que savoir pour avoir la main verte

 

Savoir parler le langage des plantes :
« Hé ho, c’est l’heure de pousser »

La plupart des plantes du potager ont une dormance embryonnaire, sont concernés par exemple :

  • les fruits à noyau (pêches, cerises, prunes, etc.)
  • les bulbes et racines tubérisées
  • les rosiers.

Ces plantes ne germent pas sans avoir été exposées pendant plusieurs semaines ou mois à des conditions humides à basse température.

 

C’est bien normal :

Cette inhibition est une sorte de « cran de sûreté » caractéristique des plantes des régions tempérées pour les empêcher de germer pendant l’automne.

Et ça se comprend ! Si la jeune plantule se développait à cette saison, elle serait encore trop fragile pour résister à l’hiver…

En découvrant ces fonctionnements, vous pourrez créer de véritables synergies avec les plantes.

Mais la plus grande abondance, n’est-ce pas l’émerveillement ?

Celle de nos petits qui découvrent la vie des plantes, leur fonctionnement ?
À la fois si proche, et si lointain de notre monde humain !

N’est-ce pas notre propre émerveillement, notre fierté, notre joie inconditionnelle de voir pousser notre graine, de récolter nos tomates, nos pommes de terre, surtout à partir d’une simple pelure récupérée ?

Dans ce livre, je vous ai sélectionné 4 expériences phares à faire avec les petits, et les grands.

✔︎ N°1 : Munissez-vous d’un céleri-branche, de deux verres d’eau, d’un verre mesureur, et d’un peu d’huile de cuisine. Puis ?
Vos enfants seront ravis : jamais la photosynthèse ne sera si facile à comprendre.

✔︎ N°2 : Rendre visible, l’invisible.
Ça fonctionne bien avec le céleri-branche là encore, alors gardez-en un peu pour cette partie.
Cette fois-ci, prenez simplement un verre d’eau, et un colorant (ça peut être un colorant alimentaire, du bleu de méthylène, de l’encre, etc.).

✔︎ N°3 : Après ça, impossible de ne plus voir les plantes comme de véritables colocataires…
Il vous faut cette fois-ci une tige. (La tige du céleri-branche rescapé fera l’affaire) : prenez simplement une bouteille d’eau transparente (avec couvercle).
Puis ?
Allez, suspens !

✔︎ N°4 : Suivre l’évolution intime de la plante…
Je ne vous en dis pas plus.
Emotions assurées !

 

Ce n’est pas tout !!

Puisque ce livre se veut complet pour vous outiller au quotidien, vous y trouverez également :

  • Un calendrier des fruits et des légumes par saison !
    De quoi sensibiliser nos petits au jardinage et à l’agriculture raisonnée : de saison.
  • Une liste de matériel pour ces techniques de « re growing » et de multiplication végétale :
    soit DIY (do it yourself – pour les bricoleurs), soit à acheter.

 

Cadeau supplémentaire pour vous accompagner au quotidien :
LE « cahier de vacances permacole », pour les petits et les grands.

Car vous ne recevrez pas « seulement » un livre inédit à domicile, vous recevrez également son carnet pratique !

30 jours pour surprendre vos proches :

Ce support est à la croisée des chemins :

  • Carnet de note de jardinage
  • Journal intime
  • Tutoriel d’expérimentation
  • Calendrier de 4 défis : 1 par semaine
  • Carnet méditatif : 1 semaine = 1 tuto = 1 exercice méditatif autour de la plantation
  • Cahier de vacances…

 

Eh oui, pour nos petits, ça peut être l’occasion d’avoir un « cahier de vacances permacole » 😉.

Placez quelques bocaux en verre sous leur responsabilité, puis observez-les !

Non seulement ils auront plus confiance en eux, mais cela deviendra le point de discussion passionnante : conscience écologique ET alimentaire au rendez-vous.

Leurs questions sont parfois déroutantes, et ils nous enseignent beaucoup de choses…

Nos petits ont plus d’un tour dans leur sac, et ces expériences leur laisseront des souvenirs gravés à jamais.

Le plus simple à tester avec eux : radis, ciboule, salade, pour des résultats en moins d’une semaine !

Combien ça coûte ?

Tarif exceptionnel, ne ratez pas cette occasion !

Puisque…

  • l’actualité nous rappelle qu’il vaut mieux savoir les bases du jardinage en temps de crise,
  • c’est l’été et le temps des occupations récréatives,
  • c’est vous,
  • le meilleur moment pour apprendre à avoir la main verte, c’est maintenant
  • et c’est le lancement de ces nouveaux livres phares

…. Vous bénéficiez de conditions exceptionnelles !

Les voici :

Ce n’est pas tout…

Se former en permaculture, c’est un projet de Vie, on a tous les jours des choses à apprendre, observer, expérimenter.

Le terrain, le climat, notre force physique, tout change en permanence…

C’est pourquoi on pourrait décliner chacun de ces 6 chapitres en des livres approfondis, des formations vidéos et des stages de pratique.

 

C’est ce que j’ai fait pour le chapitre des associations de plantes !
QUI PLANTER CE MOIS-CI ? > Naissance de ma revue mensuelle inédite !

 

Depuis octobre 2018, j’édite une revue mensuelle de 32 pages que j’envoie le 1er du mois.

Cette revue présente un trio de 3 plantes à tester dans le mois :

  • adapté à la saison
  • pour nourrir le jardinier ET la biodiversité
  • pour décompacter le sol et l’enrichir

J’y détaille pourquoi cette association est bénéfique pour augmenter les rendements.

Mes associations de plantes sont décrites de A à Z :

Cette revue est au format papier ou numérique.

Je vous y détaille pour chacune des plantes tout ce qu’il faut savoir :

✔︎ les variétés locales recommandées

✔︎ et où les acheter,

✔︎ quand les semer,

✔︎ comment les planter,

✔︎ comment les cuisiner,

✔︎ ou les utiliser pour la santé au jardin,

✔︎ ou en salle de bain !

Voici des avis de lecteurs abonnés à cette revue mensuelle :

Cette revue fonctionne sur abonnement.

Abonnement trimestriel, ou annuel.

Je propose 2 formats possibles :

  • le format papier (+ sa version numérique)
  • ou le format numérique uniquement

 

Et le cadeau supplémentaire que je vous offre… le voici :

Je vous offre les 3 prochaines revues numériques

« Quelle association de plantes semer ce mois-ci ? »

Exceptionnellement, pour vous, pour fêter le lancement de cette réédition du guide, vous recevrez gratuitement vos 3 prochaines parutions essentielles :

C’est une chance unique !

Grâce à mon guide, vous aurez toutes les bases pour vous accompagner dans vos choix les 3 premières années de mise en place.

Grâce à vos 3 premières revues gratuites, vous aurez la main verte immédiatement…

Et vous passerez directement par la case des pros :

Comment doubler naturellement les rendements grâce aux associations de plantes.

Je veux (m’)offrir ce guide et ses cadeaux.
Combien ça coute ?!

Récapitulons :

Soit 27€ uniquement pour obtenir ces 5 documents numériques essentiels pour débuter sereinement.

Vos conditions :

Votre trimestre d’abonnement gratuit à mes 3 revues mensuelles est 100% sans engagement

Si vous souhaitez commander ces bibles du potager du placard vous recevrez donc également vos 3 revues exceptionnelles.

Voici comment vous allez  les recevoir :

  • Votre premier numéro vous sera envoyé le 1er du mois suivant votre commande.
  • Pour les 2 suivants, ils seront envoyés comme convenu le 1er de chaque mois durant 2 mois.

 

Ça marche, ça ne marche pas ? C’est le meilleur moment de le tester !

Vous aurez ainsi 3 mois d’abonnement pour découvrir les associations de plantes dans votre jardin / jardinière.

Je vous enverrai un email en septembre pour savoir si ça vous a plu, ou pas !

Afin de savoir si vous souhaitez continuer de les recevoir par la suite, ou pas.

Sans retour de votre part, l’abonnement sera accepté automatiquement.

Un grand merci à vous :

Merci d’avoir pris le temps de lire cette description sur ces guides, et les cadeaux que je vous offre pour le compléter.

Que vous l’achetiez ou non, votre présence est cruciale pour le développement de Saine Abondance et sa mission pour aider le plus grand nombre de permaculteurs en transition !

Et c’est grâce à vous.

Pour commander votre guide et obtenir votre avalanche de cadeaux
C’est par ici :

En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous serez redirigé
vers le bon de commande sécurisé pour finaliser votre commande :

Je veux recevoir ces 5 documents essentiels pour bien débuter

Les nouveaux réflexes du quotidien

En amont et en aval de vos plats faits maison, découvrez ces techniques inédites, et laissez croire aux autres que vous avez la main verte par hasard 😉

 

Vos garanties

Simple – rapide – drôle – efficace – utile – vrai – bon – économie – écologie – zéro déchet – accessible à tous – pragmatique – scientifique – vulgarisé – clé en main – astucieux – les bases du jardinage – les techniques de régénération des plantes – sans effort – toute l’année – sans matériel – en intérieur – sans jardin – en famille – seul – avec des amis !

 

En contrepartie, j’aimerais vous demander de ne pas vous censurer
et de m’envoyer vos photos de tous vos tests !!! 😊

Comment réinviter son quotidien, si simplement, si puissamment …

Réveillez le jardin extraordinaire qui sommeille dans votre maison :

En cliquant ci-dessus, vous serez redirigé vers bon de commande sécurisé.

Vous avez une question ?

Vous pouvez m’écrire via ce formulaire. On vous répondra au plus vite !

Il est temps de prendre soin de vous,
Et de redonner vie à tout ce qui vous entoure !

Florence
Saine Abondance

Sources :

[1] PDC : Permaculture Design Course
Il s’agit d’un cours de 12 jours qui délivrent un diplôme payant « universel » : ce sont les mêmes cours, la même méthodologie, quelque soit le pays qui le délivre.
Pour rappel, les fondateurs de cette méthodologie sont Bill Holmgren et David Mollison

[2] https://agriculture.gouv.fr/consommation-de-graines-germees-lavis-de-lanses

[3] European Fodd Safety Authority, 2009

[4] Survival of Plant Seeds, Their UV Screens, and nptII DNA for 18 Months Outside the International Space Station. David Tepfer, Andreja Zalar, and Sydney Leach, Astrobiology, May 2012, 12(5) : 517-52

[5] https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/des-palmiers-dattiers-disparus-depuis-desbla-siecles-oblant-pousse-a-partir-de-graines-vieilles-de-2-000-ans_141451

[6] https://recherchespolaires.inist.fr/?Le-reveil-inattendu-d-une-plante

CGV