Du jardin à l’assiette : ces pesticides qui vous tuent à petit feu !

 

Découvrez ICI les solutions naturelles afin de reprendre le contrôle de votre alimentation et votre santé !

 

 

«Je m’étais dit que si cela pouvait tuer les mauvaises herbes, cela pouvait me tuer aussi»

Toute la presse parle du combat de cet homme depuis des semaines :

Cet homme, c’est Dewayne Johnson.

Et l’on ne risque pas d’oublier son nom, puisque :

  • c’est le premier procès intenté contre le glyphosate,
  • mené par un particulier,
  • et gagné ! Cet ancien jardinier professionnel américain devrait recevoir 289 millions de dollars de dommages et intérêts.

Cette somme incroyable de dommages et intérêts ne lui enlèvera pas pour autant son cancer incurable.

 

Jardiner n’est pas anodin. Faites les bons choix !

Agé de 46 ans et père de 3 enfants, Dewayne travaillait comme jardinier dans un campus universitaire.

Il manipulait au quotidien le désherbant chimique phare de Monsanto : le « Round Up ».

Produit phare de Monsanto.

Produit accusé d’être cancérogène[1] par de nombreuses autres victimes.

 

Maintenant, vous le savez :

  1. Les pesticides chimiques, dont le glyphosate, sont en fait des produits de l’armée recyclés dans le secteur agricole ![2]

Ces armes chimiques, utilisées par exemple durant la guerre du Vietnam, sont massivement utilisées chez nos agriculteurs.

On retrouve du glyphosate :

– dans les champs du monde entier, avec plus de 800 000 tonnes épandues chaque année dans plus de 20 pays[3].

– et dans les jardins de particuliers, car le glyphosate est présent dans plus de 750 produits de jardinage.

 

  1. Or, le glyphosate est classé depuis 2015 comme « cancérogène probable » par le centre international de recherche sur le cancer.[4]

 

  1. Le pire, c’est qu’on retrouve ce produit partout…jusque dans vos veines !

Du jardin à l’assiette, il n’y a qu’un pas.
Des études ont montré qu’on retrouve du glyphosate partout : dans l’air, dans l’eau, et dans votre sang.

En France, plus de 53% des principaux aliments quotidiens issus des supermarchés contiennent du glyphosate.[5]

Je sais, ce constat fait froid dans le dos.
Car on marche vraiment sur la tête !

 

Interdits dans nos jardins et les espaces publics, mais PAS dans nos champs :

C’est à en perdre la raison :

–           En France, depuis 2017, ces mêmes pesticides sont interdits dans les espaces publics.

–           A partir de 2019, les particuliers ne pourront plus utiliser ces mêmes pesticides chimiques.

–           Pourtant, côté agriculture : rien d’interdit.

La Commission Européenne a même renouvelé l’autorisation du glyphosate pour 5 ans, depuis 2017.

Voici ce qu’on vous cache

  1. L’ampleur du problème, car la situation est grave !
    Les pesticides et les aliments frais conventionnels nuisent à votre santé.
    L’envers du décor est à donner la chair de poule. J’en parle dans un instant.

 

  1. Et les solutions naturelles qui pallient ces problèmes !
    Il existe d’incroyables solutions naturelles qui permettent à chacun de faire pousser gratuitement et 100% naturellement ses propres fruits et légumes.

Ces solutions, elles aussi, sont bien cachées du grand public !

Pire, on tente de les décrédibiliser.

J’en reparle plus bas dans cette lettre.

Le scandale du glyphosate : on en parle partout ! Mais c’est quoi au juste ?

Ce nom barbare n’est autre qu’une molécule créée par les laboratoires chimiques et mise sur le marché mondial depuis les années 2000.

C’est surtout un monopole très juteux, au détriment de votre santé.

Le glyphosate, tombé dans le domaine public au début des années 2000, est commercialisé par de nombreuses sociétés agrochimiques ; il est le pesticide le plus utilisé dans le monde, avec plus de 800 000 tonnes épandues chaque année.

Mais il est d’une importance cardinale pour Monsanto, qui l’a placé au cœur de son modèle économique : l’entreprise est en effet spécialisée dans la vente couplée de l’herbicide et de cultures OGM (soja, maïs…) capables de le tolérer.

C’est sûr : les lobbys économiques sont tellement énormes qu’ils préfèrent nuire à votre santé pour faire de juteux profits.

 

Pourquoi l’utilise-t-on ?

Cette molécule sulfureuse est massivement utilisée pour :

–           Désherber les sols du monde entier,

–           Et servir d’engrais « pré-récoltes » pour accélérer la maturation les cultures de céréales, de fruits, des olives et des vignes.

Un remède pire que le mal, car cette solution enclenche un cercle vicieux.

Mais son usage coûte terriblement plus qu’il ne rapporte.

Il est autant destructeur pour votre santé que pour celle de votre environnement.
Commençons par le sombre portrait de son impact sur la santé.

Ces victimes qu’on fait taire

Les lobbys essaient d’acheter leur silence. Mais de plus en plus de personnes témoignent.

John Barton, 68 ans : « Dès que j’ai appris que j’avais un cancer, j’ai arrêté d’utiliser du Roundup » [8]

Voici son histoire : « Je suis un agriculteur de la troisième génération. Toute ma vie, on m’a dit que le principal ingrédient du Roundup, le glyphosate, n’était pas dangereux. Pendant cinquante ans, j’ai versé des milliers de litres de cet herbicide de Monsanto sur mes champs. […] En 2015, j’ai fait examiner des grosseurs dans mon cou. On a découvert que j’avais un cancer de stade 3. (…)

Quand vous entendez le mot « cancer », c’est comme si on vous coupait le souffle. Même si vous avez un soutien familial, la souffrance est immense.

J’ai commencé à vraiment travailler dans les champs en 1975, plus ou moins quand le Roundup a été commercialisé. Nous l’utilisions contre les mauvaises herbes. Mon père et mon frère sont morts de cancers. Mon fils a travaillé sur la ferme, il a maintenant des problèmes osseux. »

Car la situation est grave. L’urgence de produire votre propre alimentation

Avez-vous remarqué le nombre grandissant de cas de cancers et de fatigues chroniques ?

Avez-vous des proches concernés ?

De nombreuses « maladies du XXieme siècle » sont corrélées à notre mode de vie actuel et à notre alimentation industrielle.

Car la plupart des produits frais des supermarchés, sans compter les produits secs industriels, contribuent à dégrader notre santé, lentement mais sûrement.

 

On ne s’en rend compte que trop tardivement.
Au jour le jour, on ne s’en rend pas compte car les pesticides et les conservateurs chimiques sont consommés à petites doses.

Jusqu’au jour où le corps craque.

Nous avons hélas le réflexe de faire nos courses au supermarché, sans nous poser de questions.
Mais regardons de plus près comment cela fonctionne réellement.

Vous trouvez cela normal ?

(Champ de blé traité aux pesticides en Chine – Photo d’amateur prise par Jinning Li »)

Est-ce que vous trouvez normal que ceux qui cultivent nos fruits et légumes (avec des traitements chimiques) doivent s’en protéger ainsi alors qu’ils se retrouvent ensuite dans nos assiettes ?

Les produits chimiques (pesticides, herbicides, fongicides etc…) sont des produits dangereux pour notre santé.

Aussi bien pour ceux qui les manipulent que pour ceux qui les consomment.

A savoir : vous, vos proches, vos enfants, vos amis, votre famille.
Les fruits et légumes du supermarché sont quasiment tous bourrés de pesticides.

Alors, pour ceux qui en ont les moyens, on se tourne généralement vers les rayons bio.

Mais attention, le bio n’est pas toujours si vertueux que cela !

Si c’est « bio », c’est tout beau ? Méfiance…

 

Une fois de plus, le marché tente de piéger les plus naïfs d’entre nous.

Le bio est-il aussi bon qu’on le croit ? Méfiance ! Je ne dis pas que le bio est « mal ».

Je dis que le bio n’est pas toujours « si bien que cela ».

Car le bio est avant tout un label. Et donc, un marché… très lucratif.

Vous payez le prix fort sans garantie d’avoir un produit bio. Le processus de certification et de contrôle est en effet très discutable.

De nombreux agriculteurs et apiculteurs boycottent les appellations « bio » !

« Pourquoi payer pour faire les choses normalement ? »

C’est l’argument de nombreux petits producteurs locaux qui s’indignent : « C’est plutôt l’Etat qui devrait nous payer pour nous féliciter de faire de la nourriture de qualité ».

Une mafia du bio ?

Des entreprises privées font passer un contrôle, elles prélèvent par exemple tous les tickets d’achat d’une coopérative maraichère afin de tracker d’éventuels achats de pesticides hors du seuil minimal toléré par la loi.

Mais qui certifie que ces produits n’ont pas été achetés « en cash », et donc sans laisser de traces dans la comptabilité ?

Pire :

Vous imaginez bien que ce genre de contrôle peut être sujet à de la corruption. Moyennant quelques billets sous la table, certains contrôles peuvent être « arrangés ». Et c’est ainsi que le consommateur final, VOUS, se retrouve arnaqué à payer le prix fort pour rien.

Le pire, c’est qu’on croit bien faire

Au jardin comme au magasin, on fait aveuglément confiance aux étiquettes.
Souvent à tort.

  • Les produits chimiques reconnus comme cancérogènes ne comportent pas forcément d’inscription le stipulant.
  • On paye souvent le prix fort du bio sans avoir la garantie que cela en est.

Alors sans devenir paranoïaque, il y a de quoi vouloir subvenir NOUS-MÊMES à notre propre alimentation.

Ne reproduisons pas dans nos jardins le scandale des champs traités

–           Ces engrais chimiques tuent TOUT sauf la plante de culture. Il n’y a donc plus aucune « mauvaises herbes » ou fleurs qui pousse dans ces champs traités.

–           Il n’y a donc plus de nourriture pour les abeilles et les insectes qui pollinisent les récoltes !

–           Or, sans pollinisation, pas de récolte possible.

–           On se retrouve donc de plus en plus dans des situations grotesques : la pollinisation artificielle à la main !

 

Nous sommes donc de plus en plus nombreux à vouloir jardiner pour vivre de nos récoltes.

Mais de la théorie à la pratique, beaucoup abandonnent en cours de route.

Pourquoi ?

90% se disent adeptes du jardinage naturel, mais 1% seulement vivent de leurs récoltes !

Nous voulons tous manger sainement nos propres fruits et légumes :

Gratuitement.
Sans trop d’efforts.

Mais dans la pratique du jardinage classique, on a de quoi perdre rapidement sa motivation :

  • faibles récoltes,
  • manque d’eau,
  • terre en mauvais état,
  • limaces et ravageurs en tout genre,
  • maladies,
  • et j’en passe !

Au contraire, les 1% qui jardinent naturellement connaissent les techniques naturelles dont je vous parle plus bas.

Ils récoltent quasiment sans rien faire !

Il suffit d’appliquer les bonnes recettes.

Car le jardinage classique est largement sous-optimisé

Le jardinage classique rapporte bien trop peu de récoltes par rapports aux efforts fournis.

Je pense notamment aux galères suivantes :

  • le désherbage des mauvaises herbes, manuel et hebdomadaire
  • le travail du sol qui donne les maux de dos : bêcher, labourer, ratisser, retourner
  • les achats inutiles et contreproductifs : des graines stériles, des engrais chimiques qui détruise la fertilité naturelle de votre sol.
  • Et j’en passe !

Je vous présente une technique qui vous fait économiser 1 690 € par an

Les statistiques le prouvent. Un ménage dépense en moyenne :

  • 150 € en produits chimiques : engrais, fertilisants etc…
  • 260 € de fruits et légumes NON BIO des supermarchés, et par personne !
  • 500 € en pharmacie, compléments alimentaires et vitamines pour palier le manque de vitamines des fruits et légumes conventionnels.

Soit 1690€ de dépensés qui ne participent pas à améliorer votre vie.

Au contraire, ces achats nuisent à la santé de votre jardin, et à la vôtre !

Jardinage naturel : le meilleur investissement santé

Pour votre santé et celle de vos proches !

Aujourd’hui, c’est devenu un véritable cauchemar d’avoir l’assurance de manger sainement.

Pourquoi ? Voici les principales causes :

  • Le « faux bio » existe. Vous payez le prix cher pour rien !
  • Le vrai bio devient un luxe !
  • Les fruits et légumes du conventionnels ont très peu de vitamines.
    (Il faudrait manger 100 pommes actuelles pour obtenir le même taux de vitamines qu’une pomme des années 1950. J’en reparle plus bas).

Prenez votre retraite de jardinier dès le début

Entretenir votre jardin est normal.

Y passer plus de temps que nécessaire est une erreur !

La plupart des jardiniers font des efforts considérables, inutiles et contreproductifs.

Puis ils s’étonnent que les mauvaises herbes poussent mieux que leurs tomates.

Voici ce que vous allez obtenir

Avec ces techniques naturelles, ré-appropriez-vous pour de bon :

  • votre TEMPS
  • votre ARGENT
  • votre SANTE
  • votre LIBERTE

Que vous habitiez en ville ou à la campagne, avec ces techniques naturelles vous pouvez facilement récolter sur de petites surfaces.

Cessez d’être l’employé de votre jardin

Avec les techniques que je vous présente dans un instant, vous pourrez enfin :

  • Passer vos week-ends en famille, tranquillement, au bord du jardin à contempler la nature plutôt qu’à bécher, labourer, arroser etc…
  • Faire les courses dans votre jardin !
  • Utiliser votre hamac comme principale outil de jardinage

 

Tout en vous régalant de produits :

  • Ultra locaux
  • Frais
  • Délicieux
  • Sains !

100% naturellement, et sans effort démesuré.

 

Impossible ? Je vous explique

Que vous soyez un jardinier expérimenté ou totalement débutant, cette lettre s’adresse à vous. Elle explique en détail les méthodes gagnantes.

Avant, je trimais au jardin des heures durant…

Si comme moi vous jardinez déjà, vous savez de quoi je parle.

Auparavant, moi aussi, je passais mes samedis et dimanches à trimer dans le jardin : à arroser, désherber, nettoyer, nourrir, planter, débroussailler, tondre, etc…

Tout ça pour rien, ou presque rien.

Malgré mon amour du jardinage et mon travail, j’obtenais de faibles récoltes de fruits et de légumes.

Et j’enrageais de voir, sur un tas de compost abandonné dans un coin du jardin, des graines de courge pousser en abondance sans aucun de mes soins.

Et puis j’ai compris !

Maintenant, les récoltes du jardin sont devenues la principale source de notre alimentation.

Pourtant, je ne fais quasiment plus rien ! C’est incroyable… mais vrai !

Voici ce que j’ai fait, et cela a radicalement changé ma vie !

J’ai adopté la technique naturelle suivante : une technique aussi sensationnelle que peu connue pour récolter un maximum.

Cette technique, 100% naturelle, c’est la PERMACULTURE !

Oubliez les BETISES et les idées reçues véhiculées par les médias.

La permaculture n’est PAS une science ésotérique réservée aux habitants du fin fond des Cévennes.

Tout le monde en parle, mais personne ne sait ce que c’est

Il existe 3 types de personnes :

  • Celles qui ne connaissent pas la permaculture. Elles ont une vue biaisée des médias, donc elles s’en font une idée restreinte ou fausse. C’est normal.
  • Celles qui n’ont pas intérêt à ce que les personnes découvrent et s’approprient cette technique gratuite et sensationnelle.
    Un véritable complot se joue. Les lobbys et les conflits d’intérêts économiques ne veulent pas votre bien. J’en reparle un peu plus bas.
  • Celles qui connaissent et bénéficient de la permaculture dans leur jardinage et dans leur vie.
    Il s’agit d’un cercle d’initiés. Mais puisque vous lisez ces lignes, vous êtes à votre tour en train de découvrir cette puissante technique naturelle qui va améliorer votre santé.

Cette technique de jardinage est la seule qui ne présente aucun inconvénient.

Le problème, c’est que très peu de personnes savent réellement ce que c’est !

14 millions de recherches

Il existe 14 millions de résultats sur Google, des centaines de blogs, de forums et d’articles contenant des informations souvent contradictoires concernant les bonnes pratiques de permaculture au jardin.

J’ai perdu un temps considérable à parcourir ces sites.

Allons à la recherche de ceux qui savent…

Les 3 secrets cachés des initiés

Les jardiniers experts en permaculture sont sereins. Ils ont toujours un état d’esprit positif, puisqu’ils savent comment récolter un maximum en en faisant le moins possible.

Voici 3 de leurs secrets :

 

Secret N°3 : Ils pensent esprit d’équipe.
Ils savent que leur potager se comporte comme une équipe de rugby.

En effet, dans la nature, il existe des combinaisons végétales gagnantes.

Par exemple, planter ensemble ces trois légumes (courge + haricot + maïs) multiplie par 4 leur rendement tout en fertilisant votre sol. Et ce n’est qu’un exemple parmi des centaines.

Secret N°2 : Ils pensent différemment des autres.
Ne faites PAS comme tout le monde : ne plantez surtout pas des rangées rectilignes.

Je sais, cela parait incroyable, mais c’est TOUT CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE.

Isoler les plantes les prive de l’incroyable synergie présentée ci-dessus.

Secret N°1 : ils pensent stratégiquement.

Le jardinage est tout un art. Dans la nature, aucune plante ne pousse au hasard.

 

Dans leurs jardins, non plus !

Ces jardiniers avertis savent où mettre leurs plantes.
Ils connaissent les techniques qui font passer leurs récoltes au niveau supérieur.

 

Par exemple, saviez-vous qu’une haie placée à côté de votre potager augmente de 30% son rendement ?

Saviez-vous que vos herbes aromatiques poussent plus rapidement si vous les mettez contre un mur peint en noir ?

 

Saviez-vous qu’il suffit de « pailler » votre sol afin de diviser par 2 votre arrosage ?

 

Saviez-vous qu’associer des fleurs (comestibles, c’est encore mieux !) dans votre potager augmente de 100% la pollinisation de vos fruits et légumes ?

Car ces grands chefs savent que ce n’est pas dans les supermarchés qu’ils vont trouver des produits sains et de qualité

« 100 fois MOINS » !
Je sais que cela parait insensé, et pourtant…

La pomme d’aujourd’hui contient 100 fois moins de nutriments et de vitamines que la même pomme de nos grands-parents, il y a 50 ans. [6]

Je me rends bien compte que, dit de cette manière, cela peut paraître insensé. Pourtant c’est vrai :

Il faudrait manger 100 pommes aujourd’hui pour ingérer autant de vitamines qu’en mangeant une seule pomme à l’époque de nos grands-parents.

 

Ce constat scientifique est le même pour quasiment tous nos fruits et nos légumes.

Par exemple, alors qu’une pêche suffisait en 1950 pour absorber une bonne ration de vitamine A, il faudrait aujourd’hui en croquer une vingtaine !

Afin de pourvoir aux « apports journaliers recommandés » (AJR) d’une personne en vitamine A, nous devons aujourd’hui consommer 5 bananes, 10 oranges, et 26 pêches contre une de chaque en 1950 pour obtenir notre dose de vitamine A…

Comment c’est possible ?

La raison est simple à comprendre.

Les nutriments, les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments des fruits et légumes proviennent du sol sur lequel ils poussent.

S’ils poussent sur un sol fertile, vivant et naturel, alors les fruits et légumes seront de qualité.

S’ils poussent sur un sol mort, maintenu artificiellement par des produits chimiques, alors les fruits et légumes seront uniquement gorgés en eau.

Ils ont pourtant l’air de vrais fruits

Mais ils en ont seulement l’apparence.

Ils sont traités pour avoir une meilleure couleur, pour sembler plus appétissants. On leur ajoute ces fameux « exhausteurs de goût » chimiques, afin de leur donner un peu plus de goût. Or ces ajouts industriels perturbent nos hormones.

S’ils proviennent des supermarchés, il y a de grandes chances pour que ces fruits et légumes soient :
– génétiquement modifiés
– bourrés de pesticides
– bourrés de conservateurs chimiques
– bourrés d’eau et de sucre artificiellement ajouté

Ne vous faites pas avoir, c’est purement du maquillage.

Les 10 fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides [7]

 

  • Les pommes
  • Les poires
  • Les fraises
  • Les épinards
  • Les pêches et les nectarines
  • Le raisin
  • Le céleri,
  • Les tomates
  • Les poivrons
  • Les pommes de terre.

Je parie que vous consommez au moins 1/3 de ces fruits et légumes des supermarchés.

Ce n’est pas sans risques…

Alors qu’avec un jardinage 100% naturel, on puise ses graines gratuitement dans notre jardin, et ce, à l’infini !

Vous devez vous demander qui je suis

Je m’appelle Florence, et je suis passionnée de nature. Déjà enfant, j’aimais observer les arbres et les animaux. Je tentais de décrypter leur fonctionnement. J’étais vraiment impressionnée.

Cela ne m’a jamais quittée, puisqu’aujourd’hui vous lisez ces lignes.

Lorsque je me suis lancée en jardinage à côté de mon travail, il y a plus de dix ans de cela, je n’avais absolument aucune connaissance, et j’ai commis un nombre considérable d’erreurs.

Je n’avais personne pour me dire ce qu’il fallait faire et ne pas faire.

Depuis, j’ai appris auprès des plus grands !

J’aurais tout donné pour bénéficier d’un accompagnement intégral comme celui que je vous propose.

Je pressentais que beaucoup de choses ne tournaient pas rond.

Cette citation de Mark Twain me revenait souvent en tête quand je voyais les rangées de tomates bien alignées et bien dévastées : « A chaque fois que vous êtes du côté de la majorité, il est temps de faire une pause et de réfléchir ».

La permaculture, si simple, si évidente et pourtant si peu connue, a réellement eu un impact incroyable sur ma vie.

Alors, pourquoi tout le monde ne le fait pas ?

Avant, j’étais comme eux

90% des gens ne se posent même plus la question : ils vont machinalement acheter leurs fruits et légumes aux supermarchés.

Pourtant, ils savent pertinemment que la plupart de ces produits sont bourrés de produits chimiques néfastes à leur santé.

Mais ils se sentent dans l’impasse !

Il y a quelques années, j’étais exactement comme eux :

  • Les produits bio étaient trop chers pour moi.
  • Au tout début, je n’avais pas de jardin et très peu d’expériences.
  • Et surtout, pas beaucoup de temps.

Ces personnes, je les comprends

Ceux qui ne connaissent pas encore, ou mal, la permaculture ont des idées reçues. C’est normal. Par exemple, des personnes pensent à tort qu’elles ne peuvent pas cultiver de fruits ou légumes en ville, en appartement.

D’autres, étrangement, s’auto-censurent. Elles savent que c’est possible, que c’est génial, mais elles ne se sentent pas à la hauteur.

Avant, j’étais comme elles. Je croyais que la permaculture était « réservée » à certaines personnes. Je ne me sentais pas à la hauteur. Comme si on devait avoir une « empreinte carbone » irréprochable avant d’avoir le « droit » de jardiner en permaculture.

Pour être totalement honnête avec vous :

En fait… J’avais peur.

J’avais peur d’être jugée.

Jugée extérieurement d’un manque de cohérence. Avec des phrases taquines comme,« Alors comme cela, tu fais de la permaculture, toi maintenant ? », « tu manges tes légumes maison et tu voyages plusieurs fois en avion sans que cela te pose de soucis ?» etc..

Je me disais que c’était « tout » ou « rien ». Alors qu’en fait, il suffisait de commencer, tel que l’on est, sans s’enfermer soi-même dans des cases avec des étiquettes.

Vous n’avez qu’une vie. Vivez-la !

 

  • Pas besoin d’être un super héros pour jardiner en permaculture. Venez comme vous êtes, tout simplement !
  • Pas besoin de changer radicalement de vie, de partir s’installer vivre au vert au fin fond des Cévennes pour pouvoir bénéficier des incroyables impacts sur votre vie d’une nourriture saine, d’une reconnexion à la nature, d’une santé de fer.

La permaculture vous apprend :

  • Que vous pouvez faire pousser un réel eldorado sur un sol médiocre.
  • Qu’il existe des astuces à connaître qui fonctionnent à tous les coups !

Ne faites plus les choses au hasard : votre potager, c’est réellement de l’ingénierie végétale !

Exit les potagers du petit-bonheur-la chance où on plante « n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment » en espérant que cela pousse.

Il y a une réelle stratégie de la Nature à imiter.

Il y a des choses qui marchent.

Et d’autres pas !

Quel compromis souhaitez-vous faire ?

Si vous voulez des résultats rapides mais avec de mauvaises conséquences sur le long terme (pour votre santé comme celle de votre potager) alors il existe les engrais chimiques par exemple.

Si vous voulez au contraire enclencher le cercle vertueux du jardinage en permaculture, il va falloir vous former et agir un peu chaque mois, pour créer de bonnes bases, et optimiser naturellement vos récoltes.

Fini le labyrinthe dans le noir où on se sent seul et déprimé !

J’ai fait mon potager toute seule. En étant inexpérimentée.

J’ai commis un grand nombre d’erreurs. J’ai connu de grands moments de solitude.

(J’ai eu de nombreux maux de dos !)

J’ai failli y perdre ma motivation.  Et je n’ai pas perdu que du temps…

… J’y ai aussi perdu de l’argent.

Ces efforts, je les ai faits pour que vous n’ayez pas à les faire.

Ce que contient ce guide

J’ai conçu ce guide en 6 étapes pour qu’il soit le plus simple et le plus complet possible.

Je l’ai rédigé :

  • Sans aucun vocabulaire technique ou complexe, et j’ai même créé un glossaire si besoin
  • Avec des conseils pragmatiques et visuels : liste, tableaux, calendrier. Vous pouvez facilement lire et relire les passages qui vous intéressent selon les mois de l’année.
  • Pour qu’il soit prêt à l’emploi, pour que vous puissiez commencer dès le début de la lecture

Voici un aperçu du sommaire :

Voici vos 7 dossiers cadeaux qui accompagnent ce guide

Vous avez bien lu !

Je vous offre gratuitement 7 dossiers cadeaux traitant des thématiques indispensables à vos projets.

A eux seuls, ces 7 dossiers cadeaux constituent déjà un guide ultra précieux pour commencer votre nouvelle vie riche d’abondances.

Voici ce que vous allez recevoir dans votre boite email dans quelques minutes :

 

Cadeau N°1 : « les pères de la permaculture »

Découvrez les fondateurs de la permaculture, d’où ils venaient, ce qui les motivait et les différentes influences qui ont créé ce qu’on appelle maintenant officiellement et mondialement « la permaculture ».

 

Cadeau N°2 : Toutes les questions à se poser au jardin

J’ai réuni dans ce dossier cadeau les 30 questions utiles à vous poser avant, pendant et après avoir réalisé votre projet de jardinage. Vous y trouverez également toute la méthodologie expliquée de A à Z avec mes conseils et outils en ligne pour vous aider.

 

Cadeau N°3 : Des exemples de permaculture réussis, c’est encore mieux !

Je vous livre différents portraits de « success stories » d’Autriche et de Jordanie pour vous inspirer avec des personnes comme vous, qui ont réalisé des jardins incroyablement astucieux et abondants, même là où cela paraissait impossible !

 

Cadeau N°4 : Mes conseils pour commencer express !

=> Un dossier ultra simple pour vous partager les 8 plantes et légumes que je vous recommande, car elles poussent facilement et demandent très peu d’entretien. Elles peuvent se faire en intérieur comme en extérieur. Ce dossier comprend également les listes des associations végétales à faire et celles à ne surtout pas faire.

 

Cadeau N°5 : faites votre choix de fleurs comestibles !

=> C’est le détail qui change tout dans les jardins. Il faut toujours associer des fleurs à vos fruits et légumes pour booster leur rendement et les protéger. Avec des fleurs comestibles, vous avez l’avantage de l’esthétique et celui du nourricier, 2 en 1. Je vous donne mon top 42 des fleurs comestibles (pétales, feuilles, ou fleurs).

 

Cadeau n°6 : les aromatiques, stars de l’intérieur !

=> C’est le détail qui change tout dans les jardins. Il faut toujours associer des fleurs à vos fruits et légumes pour booster leur rendement et les protéger. Avec des fleurs comestibles, vous avez l’avantage de l’esthétique et celui du nourricier, 2 en 1. Je vous donne mon top 42 des fleurs comestibles (pétales, feuilles, ou fleurs).

 

Cadeau n°7 : Top 5 des mauvaises herbes : comment les transformer en alliés

=> Les « mauvaises herbes » sont en fait des ressources gratuites aux bienfaits incroyables :

  • Recyclées au jardin sous diverses formes (paillage, purin, compost etc..)
  • Certaines sont comestibles et hautement nutritionnelles
  • De nombreuses sont facilement réutilisables en cosmétiques naturelles !

Je vous partage dans ce dossier cadeau 10 conseils pour savoir que faire des orties, du chiendent, du liseron, du lierre et de la consoude !

Faites désormais de ces « mauvaises herbes » vos « meilleures herbes » !

Et ce n’est pas tout !

Comme vous le savez :

  • Je suis très proche de vous puisque j’échange énormément avec ceux qui m’écrivent personnellement.
  • Je m’implique personnellement et professionnellement pour vous donner le meilleur !
    C’est-dire que je prends en compte toutes vos remarques et vos besoins pour créer les outils et les supports qu’ils vous manquent cruellement.

J’ai donc créé dernièrement une surprise inédite 100% adaptée à vos demandes !

C’est pourquoi je vous propose de passer directement à l’étape supérieure, en vous offrant gratuitement 1 an d’abonnement au Club Saine Abondance

Il s’agit d’un CLUB.

Un club inédit en France.

Et, je pense, dans le monde !

Il est le fruit de vos nombreux retours et demande :

  • 100% concret.
  • 100% pédagogique.
  • 100% personnalisé.

La particularité du Club Saine Abondance est d’être un réseau officiel

La plupart du temps en effet, les jardiniers forment des réseaux informels qui se délitent avec le temps.

Ma philosophie est à l’opposé.

Je préfère jouer la carte du partage d’information (au sein de notre réseau bien sûr).

En clair : le Club vous donne accès à des secrets de jardinage naturel très pointus et non divulgués ni vulgarisés par la presse généraliste.

La mission du Club Saine Abondance

Faire de votre lopin de terre ou de votre balcon l’oasis fertile dont vous rêvez !

La mission du Club Saine Abondance est d’aider toute personne, complètement débutante ou expérimentée, à construire un jardin-potager ultra abondant et autonome.

Toute personne intégrant le Club est CONVAINCUE d’une chose :

La nature fait très bien les choses. Il suffit d’imiter ses secrets pour créer des écosystèmes autonomes plutôt que des potagers sous perfusions chimiques.

A qui s’adresse Le Club Saine Abondance

  • Ceux qui acceptent que le jardinage n’est pas synonyme de labeur
  • Ceux qui veulent respecter les cycles de la nature pour travailler AVEC elle
  • Ceux qui sont prêts à remettre en cause leurs idées reçues pour adopter une nouvelle façon de faire révolutionnaire
  • Aux débutants comme aux plus avertis
  • Ceux qui veulent jardiner en intérieur : vous êtes les bienvenus aussi !

A qui ne s’adresse pas Le Club Saine Abondance

  • Ceux qui se découragent trop rapidement.
  • Ceux qui ne testeront jamais les conseils et les techniques expliquées dans le Club.
  • Ceux qui veulent des résultats immédiats. Par exemple, « « J’ai paillé et j’ai plein de limaces dessous ! Ça marche pas ! ». Avec la permaculture, les premiers mois sont capitaux pour rétablir l’équilibre naturel de votre jardin. Les problèmes vont disparaitre, mais pas en 24h !
  • Ceux qui veulent des récoltes non adaptées à leur climat.

Car sans le soutien du Club, il est probable que :

  • Vous ne saurez pas comment éviter les ravageurs au jardin(limaces, maladies, mauvaises etc…) ;
  • Vous risquerez de mal acheter vos plantes, ce qui vous aura coûté de l’argent et ne vous rapportera rien du tout !
  • Vous risquez de noyer vos cultures,ou au contraire de provoquer leur sécheresse, en croyant bien faire.

Et je pourrais continuer la liste.

En fait, beaucoup de jardiniers croient ne pas avoir la main verte car ils se lancent sans avoir toutes les cartes en main.

Ce que vous pouvez attendre du Club

En tant que membre du Le Club Saine Abondance, vous recevrez chaque 1er du mois votre publication confidentielle, adressée personnellement :

 

  • Les techniques et secrets permaculture adaptées à la saison et au mois de l’année
  • Les explications détaillées sans jargon compliqué sur le fonctionnement de la nature pour créer non pas seulement un « potager » mais tout un écosystème autonome et abondant.
  • Les astuces micro-climat et bons plans pour jardiner toute l’année : même en hiver, sur petite surface et en tant que débutant !
  • L’accès public aux réponses détaillées à toutes les questions des membres du Club

Le Club vous accompagne quel que soit votre niveau :

  • Cas pratiques
  • Méthodologie
  • Techniques approfondies
  • Principes et astuces
  • Bons plans

Voici ce que vous obtiendrez dès ce mois-ci :

La crème de la crème des informations pragmatiques et pointues pour :

  • Débuter sans erreur en permaculture !
  • Installer le cycle de fertilité du sol pour avoir des récoltes précoces au printemps
  • Connaitre toutes les associations végétales qui cartonnent selon les saisons prévenir et guérir naturellement vos cultures des maladies
  • Les quantités à planter selon vos surfaces
  • Planifier tranquillement cet hiver votre agencement naturel de votre jardin
  • Rentabiliser les petites surfaces

 

En clair : comment avoir de bonnes récoltes avec moins de travail

Des conseils VECUS !

  • Qui aident vraiment.Ce ne se sont pas des théories fumeuses ou ésotériques non applicables. Ce sont des conseils très pointus qui ont déjà été testés, et qui ont fait leurs preuves.
  • Qui sont faciles à comprendre.Je m’interdis tout jargon compliqué. Et je fais tout, avec les autres experts du Club, pour que vous preniez du plaisir à comprendre toutes les ficelles de du jardinage naturel.
  • Qui sont au plus près de l’actualité et de la réalité scientifiquecar la permaculture est aujourd’hui étudiée de très près. Les experts qui contribuent sont des professionnels.

Vous n’êtes plus seul :

  • Dans le Club, nous sommes entre nous.Des jardiniers amoureux de la nature, curieux, bienveillants.En tant que membre du Club, vous aurez accès dans vos publications mensuelles à un espace privilégié pour échanger avec les experts et obtenir les réponses à vos questions de manière détaillée.Quand je me suis lancée dans le jardinage naturel il y a plusieurs années de cela, j’aurais tout donné pour avoir l’opportunité de pouvoir parler à des humains derrières des publications !Eh bien, je l’ai fait pour vous !

    Et vous, quelles sont les questions qui vous empêchent de commencer ?

    Chaque mois, je réponds en détail aux questions des membres du Club.

    En votre qualité de membre du Club, vous pouvez m’envoyer par email vos questions liées à votre jardin.

    Etant submergée de sollicitations, je ne peux plus répondre aux questions des personnes non membres du Club.

    Seuls les membres du Club pourront recevoir une réponse détaillée dans la publication mensuelle.

    5 exemples des secrets et techniques révélés dans les publications du Club

  • L’état de votre sol conditionne vos récoltes.
    Découvrez la cure de jouvence automnale de votre terrain 100% détaillée.
  • Vos récoltes du printemps se préparent MAINTENANT.
    Pendant que votre sol se régénère, découvrez les plantes d’intérieurs et les techniques de bouturage pour cultiver dès maintenant, et semer précocement
  • Les meilleures graines de votre jardin autonome se trouve DEJA chez vous, mais il faut savoir les sélectionner et les conserver. Découvrez un tutoriel intégral sur le cas de la tomate et mes conseils selon les familles de légumes !
  • Découvrez les synergies des plantes avec l’association végétale du mois pour cultiver 2 en 1 !
  • Chaque mois, une astuce microclimat : découvrez celle qui vous permet de déguster des fruits même en hiver !

 

Découvrez tous les autres secrets, techniques et astuces à connaître et à appliquer dès ce mois-ci pour obtenir rapidement vos récoltes 100 % naturelles.

« Mon mari passe beaucoup moins de temps à bêcher et… à râler »

Voici les commentaires des lecteurs du Club Saine Abondance et du guide :

« Marianne
Merci à Saine Abondance ! Ca a changé notre vie. Mon mari passe beaucoup moins de temps à bêcher et… à râler. Nos enfants aussi sont heureux. Ils ne mangent même des haricots et des épinards, que s’ils viennent du jardin !! »

« Jonathan
Excellent. Je m’intéresse au jardinage et à la permaculture depuis 3 ans maintenant. Et je dois dire que c’est la première fois que je trouve du contenu aussi qualitatif. Vous allez directement droit au but. C’est simple, concret. On sent que vous transmettez pédagogiquement vos expériences, que cela vous tient à cœur. Je vais suivre votre évolution avec intérêt. »

« Elise 
Je suis novice et j’ai déjà créé mon potager extérieur grâce à vos conseils et votre soutien ! J’attends avec impatience mes premières récoltes ! Merci Florence pour vos réponses rapides et votre professionnalisme. »

« Joseph
Bonjour. J’ai retrouvé le goût d’avant. De vrais fruits et légumes de nos campagnes. Merci du fond du cœur de partager votre savoir pour ré-orienter le tir de la société actuelle. Merci pour vos newsletters aussi qui redonnent de l’espoir. »

«Julie et Max
Au top ! On a testé le mur végétal dans notre appart pour faire un potager d’intérieur. On était assez sceptiques, mais ça fonctionne hyper bien. On s’est abonné à toutes vos publications ! On adore ces astuces et nos potes commencent à s’y mettre !»

Je pense que vous admettrez que je ne peux vous faire une proposition plus avantageuse que celle-ci.

ZERO blabla : des professionnels experts en permaculture contribuent chaque mois au Club

J’ai réuni des experts autour de moi pour vous donner la crème de la crème !

Il s’agit de jardiniers et de maraîchers compétents et engagés, qui vous partagent et synthétisent la substantifique moëlle d’années d’expériences et de tests !

L’adhésion GRATUITE à ce Club est une opportunité UNIQUE

Avoir accès à un Club intimiste qui vous prend par la main et vous donne un accès complet à la permaculture est une chance incroyable.

L’accompagnement en temps réel, et à distance, quel que soit votre niveau a une valeur inestimable !

Toutefois, il m’a bien fallu calculer le juste prix de ce projet inédit.

Notamment pour rémunérer ces experts professionnels engagés qui vous délivrent la substantifique moëlle d’années d’expériences et de tests.

J’ai calculé les différents coûts de ce projet inédit. Le prix pour devenir membre à part entière est de 37 euros par an.

Mais tenez-vous bien, en tant que nouveau membre, et comme vous me faites confiance depuis le début, vous n’avez même pas à payer ce prix-là.

En fait, vous n’avez même rien à payer puisque j’ai décidé de vous offrir la première année d’adhésion au club.

37€/an => 0€ pour VOUS
Oui vous avez bien lu : puisque vous me faites confiance depuis le début, je suis heureuse de vous retrouver parmi les membres du Club totalement gratuitement la première année.

Résumons-nous :

Afin d’obtenir vos récoltes naturellement abondantes sans en être l’esclave vous recevez immédiatement dans votre boite email :

=> Exceptionnellement pour 19€

=> GRATUITS

=> Exceptionnellement, je vous offre gratuitement vos 12 premiers numéros du Club

Chaque 1er du mois, je vous fais parvenir votre numéro numérique confidentiel sur ce qu’il faut faire et ne pas faire au jardin, selon la permaculture et les saisons !

Et être membre du Club n’engage…à rien 😊 !

Vos droits incompressibles

Garantie 100% satisfait ou remboursé

  • Si vous pensez que le guide ne vous permet pas d’obtenir le jardin de vos rêves : autant nourricier qu’esthétique, autant abondant qu’autonome, alors envoyez-moi dans les 90 jours une simple note écrite par courrier électronique et je vous rembourse intégralement sans vous poser la moindre question.

Garantie ZERO engagement

  • Vous pouvez vous désinscrire du Club absolument quand vous le souhaiterez. Sans frais, et sans justification nécessaire. Un simple email de votre part suffit, en écrivant à florence@saine-abondance.com

 

Je pense que vous admettrez que je ne peux vous faire une proposition plus avantageuse que celle-ci.

Comment puis-je offrir ces garanties aussi fortes ?

Tout simplement parce que je sais que les publications Saine Abondance vont vous faire économiser tellement d’années, et gagner tellement d’argent qu’il est impossible que vous me disiez autre chose que : « merci ! ».

En fait, beaucoup de lecteurs considèrent déjà que ces conseils et cette approche personnelle du jardinage naturel que je vous partage est inestimable à leurs yeux.

Je le sais, parce que j’échange longuement et régulièrement avec ceux qui m’écrivent.

Voici les témoignages de ceux qui jardinent déjà avec ces techniques naturelles :

En quoi ce Club les publications de Saine Abondance change radicalement votre vie

Croyez-le bien, ce n’est pas juste une formule ! Dans mon cas, jardiner sans effort m’a littéralement permis de bouleverser mon quotidien et d’améliorer mon niveau de vie :

  • J’ai redécouvert le goût des fruits et des légumes d’antan.
  • J’ai plus de temps, car je suis libérée de nombreuses corvées depuis que le jardin roule en toute autonomie. Sinon, je n’aurais pas le temps d’être autant derrière mon écran pour échanger avec vous.Et c’est un réel plaisir !
  • J’ai l’immense joie et le luxe de consommer en quelques minutes des légumes sains. Je sais que cela ne semble pas très rationnel, mais je trouve qu’ils sont meilleurs lorsqu’ils viennent d’être récoltés « à chaud ».
  • Depuis que j’ai cessé les aliments-cochonneries en privilégiant le sain, le frais et le « bio-maison » j’ai une bien meilleure forme physique de manière générale.
  • Je me sens apaisée et « connectée » à la nature, en respectant les cycles naturels et en contemplant les saisons passer, qui ne se ressemblent jamais !

Voici le nouveau genre de problème qui va arriver :

  • Des récoltes tellement abondantes que vous aurez des surplus à partager.
  • Des voisins envieux de votre succès!
  • Les chants des oiseaux le matin seront presque trop forts, car ils seront de retour dans vos jardins grâce à la permaculture qui invite à nouveau la biodiversité chez vous. 
  • Du temps à revendre! Rendez-vous compte du temps que vous gagnez lorsque vous avez un jardin autonome et une alimentation saine à domicile ?
    Le tout sans entretien !

Commencez votre nouvelle vie dès aujourd’hui en rejoignant le Club

Si vous n’aviez jamais osé vous lancer, mais que vous êtes prêt à sauter le pas, n’hésitez plus.

Comment obtenir votre guide + rejoindre gratuitement le Club + obtenir immédiatement vos 7 dossiers cadeaux ?

 

Génial ! Je souhaite rejoindre le Club privé de Saine Abondance !
Cliquez ici pour découvrir le bon de commande de cette offre exceptionnelle :

Vous serez redirigé vers le formulaire de commande.

 

Une fois abonné, vous recevrez directement dans votre boite email :

  • vos 7 dossiers cadeaux dans moins de 3 minutes,
  • ET votre publication confidentielle le 1er de chaque mois !

 

 

PS : Si par hasard quelques questions restent pour vous encore en suspens, alors cette petite Foire Aux Questions pourra vous être utile.

C’est un ensemble d’interrogations qui m’ont été adressées récemment et qui méritent d’être éclaircies.

 

Génial ! Je souhaite rejoindre le Club privé de Saine Abondance !
Cliquez ici pour découvrir le bon de commande de cette offre exceptionnelle :

FAQ

 

Votre Club m’intéresse, mais est-ce le bon moment pour jardiner en automne ?

L’automne est une saison cruciale, car elle conditionne vos futures récoltes. C’est un moment privilégié pour les jardiniers stratèges en herbe du Club, puisqu’ils pourront prendre une longueur d’avance sur les potagers de leurs voisins.

Qui plus est, le jardin ne se limite pas aux actions du jardin. Une grande phase « intellectuelle » entre en jeu dès l’automne : la conception de l’aménagement naturel de votre futur jardin se joue dès l’hiver.

Prenez le temps de lire tous ces conseils et d’imaginer votre eldorado dès le retour des beaux jours !

Du commencement à l’optimisation du jardin, le Club vous accompagnera où que vous soyez.

 

Je suis débutant, est-ce le Club est fait pour moi ?

Si vous êtes débutant, c’est encore mieux ! Vous pourrez installer les meilleures bases naturelles dès le début, sans passer par les erreurs les plus communes.

 

J’ai déjà plus de 20 ans d’expériences. Est-ce que le Club est fait pour moi ?

Oui, car avec le vivant, on n’a jamais fini d’apprendre. De nombreux jardiniers-lecteurs aguerris suivent de près ces conseils naturels pour découvrir de nouvelles astuces et améliorer l’existant.

Qui plus est, votre expérience est fort enrichissante pour le Club et vous pourrez à tout moment faire partager aux membres du Club vos constats, photos et bons plans pour améliorer nos pratiques.

 

Que vais-je recevoir concrètement ?

Vous recevrez une publication le 1er de chaque mois, sous format numérique à l’adresse email avec laquelle vous vous serez abonné au Club.

 

Pouvez-vous me livrer cette publication par la poste ?

Je travaille actuellement pour mettre en place ce service de livraison à domicile sous format papier.
Vous pouvez vous abonner dès aujourd’hui au Club sans crainte : dès que le service de livraison sera prêt, je vous indiquerai la marche à suivre.

 

Je réside à l’étranger (Hors France), puis-je quand même recevoir par courrier votre publication ?

Bien sûr, dès que ce service sera opérationnel, je vous indiquerai les différents frais de livraison par zone géographique.

 

J’ai peur d’une arnaque. Vous diffusez déjà de nombreux conseils gratuitement. Pourquoi ce nouveau Club ?

Vous êtes très nombreux à me féliciter pour ce projet d’une Saine Abondance.
Ce service gratuit par email de conseils basiques en jardinage naturel a pour vocation de vulgariser les principales notions, pour aider à diffuser cette nouvelle approche naturelle au plus grand nombre.

Toutefois, je suis bien consciente que ce service gratuit a ses limites.

Vous êtes également de plus en plus nombreux :

  • à me poser des questions personnelles et précises,
  • à souhaiter toujours plus de contenu concret.

Afin d’assurer un accompagnement de qualité et récompenser le travail de cette expertise, le Club répond donc à cette demande approfondie de nombreux lecteurs.

Ce Club payant n’interfère pas avec les conseils par email que vous recevrez encore de ma part, gratuitement.

Si vous avez encore des doutes ou des questions, n’hésitez pas à me contacter comme d’habitude sur l’adresse suivante : florence@saine-abondance.com

 

Génial ! Je souhaite rejoindre le Club privé de Saine Abondance !
Cliquez ici pour découvrir le bon de commande de cette offre exceptionnelle :

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence

 

[1] https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/08/11/proces-du-glyphosate-monsanto-condamne-a-verser-289-millions-de-dollars-a-un-jardinier_5341423_3244.html
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Pesticide#Arme_de_guerre
[3] https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/08/11/proces-du-glyphosate-monsanto-condamne-a-verser-289-millions-de-dollars-a-un-jardinier_5341423_3244.html
[4] https://www.urpsml-na.org/fr/article/glyphosate-cancerogene-probable
[5] https://www.generations-futures.fr/actualites/glyphosate-residus-aliments-rapport/
[6] https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20150126.RUE7557/une-pomme-de-1950-equivaut-a-100-pommes-d-aujourd-hui.html
[7] http://www.lasantedanslassiette.com/au-menu/articles/fruits-legumes-pesticides.html
[8] https://www.liberation.fr/planete/2017/10/04/monsanto-je-ne-veux-voir-personne-souffrir-comme-mon-mari-a-cause-du-roundup_1600627

CGV