Voici le secret n°1 des jardins naturellement abondants :
tout se joue maintenant
en SAISON FROIDE

La permaculture n’est pas un sprint des beaux jours, bien au contraire !

Actuellement, c’est le meilleur moment pour commencer au jardin :

  • Ne vous privez pas de récoltes 6 mois de l’année…
  • … Préparez votre potager pour le printemps prochain ! 

Sur cette page, je vous propose de vous FORMER en permaculture spéciale saison froide !

  • Ne tombez pas dans le piège classique de ne rien faire en saison froide. C’est la saison clé de ceux qui savent en faire les alliés d’abondance automatique !
  • Découvrez les travaux du jardin saison froide en permaculture
  • Les plans de culture adaptés à la saison froide et aux petites surfaces
  • La liste des plantes nécessaires pour des récoltes précoces, des plants robustes, une biodiversité épanouie et un sol fertile!

Ces conseils permaculture font la différence pour récolter 365 jours de l’année !

Profitez ici d’une véritable expertise

Parce que la permaculture est aussi un partage d’expériences réussites ou non, je vous dévoile mes astuces tirées de mes propres erreurs lorsque j’ai débuté.

Ils sont complétés avec des conseils proposés par des experts reconnus du jardinage naturel et qui ont plus de 50 ans d’expérience en permaculture !

 

Si vous voulez :

  • Obtenir votre autonomie alimentaire
  • Progresser au potager
  • Diminuer vos factures en produits frais/bio
  • Vous reconnectez à la nature
  • Vous refaire une santé etc…

Alors les cadeaux, les revues, les conseils partagés dans cette page sont faits sur mesure pour vous :

Quel type de jardinier êtes-vous ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Ces jours-ci, ces jours où l’ensoleillement diminue, les pluies augmentent, et les sols se reposent…

Il y a 2 types de jardiniers :

  • Ceux qui croient que c’est fini
  • Ceux qui savent que la saison commence !

Et ceux-là, ce sont des permaculteurs avisés

Si vous aussi vous visez l’autonomie alimentaire en permaculture, il vous faut être dans la seconde case, (celle de la fourmi), et vite 😊 !

Voici comment faire de ce changement de saison votre allié n°1…

Les 4 étapes cruciales
du potager permacole de saison froide

Etape n°1 : c’est le meilleur moment
pour transformer votre lopin de terre en oasis d’abondance

Je vous offre ce guide essentiel 

Comment fertiliser votre terre gratuitement

C’est LA première étape avant de planter quoi que cela soit !!

Il faut prendre soin de votre sol toute l’année, pour vous assurer de récolter des légumes riches de nutriments et pour ne pas vider les sols de leur biodiversité, de leur souplesse, de leur santé.

Dans ce guide OFFERT vous découvrirez :

  1. Tout ce que vous pouvez réutiliser gratuitement au jardin ou en cuisine pour fertiliser le sol
  2. Les quantités, les dosages, les conseils permacoles
  3. Et bien évidemment : que faire en automne / hiver !

Etape n°2 : C’est le dernier moment
pour ces 9 astuces essentielles, gratuites, inédites !

L’automne et l’hiver sont deux saisons clés pour récolter en abondance tout ce qui tombe au jardin, et qui sera utile toute l’année prochaine !

1. Récoltez les eaux de pluie !

En ces mois pluvieux, installez un récupérateur d’eau de pluie !

Non seulement vous ferez des économies d’eau (c’est bon pour l’environnement… et vos factures !), mais en plus, vous bénéficierez d’une eau :

  • Non calcaire,
  • Non chlorée,
  • Et d’une plus grande indépendance (vis-à-vis des réseaux de distribution habituels).

L’installation d’un récupérateur d’eau est simple et rapide : l’eau descend du toit et est acheminée par l’intermédiaire d’une gouttière. Elle est filtrée avec une grille pour éviter que des feuilles ou insectes tombent dans la cuve.

Il existe plusieurs types de citernes à installer en extérieur ou enterrer. Leur choix est variable selon la taille des surfaces de toitures et vos besoins en eau.

Par exemple :

  • Pour une toiture inférieure à 50 m2 et un jardin de 100m2, une cuve de 1000 litres suffit.
  • Pour une toiture de 50 à 100 m2 de surface les cuves allant de 2400 à 4500 litres sont plus adaptées. Ces réserves d’eau peuvent subvenir pour un jardin de 100 à 200 m2.
  • Enfin pour une toiture supérieure à 130 m2, privilégiez une cuve de 6000 litres (1)

2. Récoltez les feuilles qui tombent !

Les feuilles mortes sont de précieuses ressources gratuites aussi bien pour vos jardins extérieurs que pour vos jardinières d’intérieur !

Alors, comment tirer parti astucieusement des feuilles séchées ?

  • Vous pouvez les stocker pour le compost

Il est recommandé d’utiliser autant de matières sèches (riches en carbone, comme les feuilles séchées) que de matières fraîches (riches en azote, comme les tontes de gazon).

Au printemps et en été, pas de problèmes pour se procurer les matières fraîches et vertes. Ce qui n’est pas le cas pour les matières sèches (pailles, foin, feuilles séchées…). Vous pouvez donc anticiper cela en vous créant un stock de feuilles séchées !

  • Ou les laisser pour protéger votre sol du froid de l’hiver

Vous avez tout intérêt de laisser les feuilles tombées au sol le protéger. En effet, non seulement elles le nourriront en se décomposant (création d’humus), mais en plus elles lui serviront de couches tampons pour limiter les effets du gel sur le sol.

  • Ou en faire un terreau idéal pour les semis, et 100% gratuit !!

Le principe est simple : obtenir du terreau en laissant les feuilles se décomposer toutes seules plusieurs mois.

La recette l’est encore plus : il suffit d’un sac en plastique et d’un couteau (ou d’une bêche) !

Mes conseils :

  • Récoltez les feuilles saines et remplissez au moins 4-5 sacs poubelle de 100L.
    (Vous obtenez environ 1 m³ de terreau avec 4 m³ de feuilles séchées).
  • Il faut bien percer le fond du sac pour éviter l’eau stagnante et le risque de pourriture. C’est d’ailleurs plus facile de le percer une fois qu’il est plein. Vous pouvez ensuite le stocker dans le jardin ou à l’abri de la pluie selon vos possibilités.
  • Il vous suffit d’arroser copieusement le sac poubelle une fois par mois (par le haut).

Et c’est tout !

Pour en savoir plus : voir mon dossier cadeau : que faire de ses feuilles séchées ?

3. Récoltez quelques tapis ou bâches… pour désherber sans effort et sans abimer le sol !

Les récoltes sont finies et vous avez plusieurs planches à désherber ? vous avez une parcelle abandonnée ou simplement négligée depuis un moment ? Voici la méthode infaillible pour défricher sa parcelle sans aucun travail du sol !

TOUTES les plantes ont besoin de lumière pour pousser. Pour éviter qu’elles ne se développent, il suffit de recouvrir le sol avec une bâche ou de vieux tapis !

Après quelques mois, enlever cette couverture. Votre sol aura un aspect « marc de café », il sera prêt à recevoir vos semis !!

Quels tapis privilégier ?

Choisissez un tapis “NATUREL”, fabriqué à partir de laine, chanvre, coco ou fibre textile naturelle.

De vieux tapis usés feront parfaitement l’affaire. Pour les trouver, demander autour de vous ou aller voir déchetterie, contacter un gardien d’immeuble etc.

Vous serez surpris de découvrir les quantités de tapis qui sont jetés chaque année ! Vous leur offrirez ainsi une seconde jeunesse 😊

4. Récoltez les mauvaises herbes !

Et puis, toutes les mauvaises herbes ne sont pas à faire disparaitre.

  • Saviez-vous que l’ortie avait des propriétés nutritives supérieures à l’orge ou le blé ?
  • Que le liseron était une plante très mellifère ?
  • Qu’il est possible de faire de la lessive à partir de lierre ?
  • Que la consoude est utilisée en cataplasme pour soigner les entorses ou les fractures ?
  • Où que le chiendent est utilisé en médecine aujourd’hui pour soulager les inflammations des voies urinaires ? (4)

Pour en savoir plus, découvrez mon dossier cadeau pour transformer vos mauvaises herbes en alliées (en purin, en cuisine, ou même en salle de bain…).

C’est le moment parfait pour apprendre à en faire des décoctions au jardin, pour des engrais 100% locaux et gratuits.

5. Récoltez les tailles de bois !

Vous avez une haie ?
Quelques arbres ?
Une déchetterie ou un voisin qui en a ?

Ruez-vous dessus !

  • Ce sont des sources de « matières sèches » très importantes pour le compost. Stockez-les dans un coin pour être sûr d’en avoir suffisamment pour équilibrer les apports de déchets du compost toute l’année (et ainsi obtenir un compost mûr parfaitement utilisation pour le jardin).
  • Ils feront un excellent paillis pour les végétaux. Les broyats de fin d’hiver pourront être utilisés à la fin du printemps lorsque la terre est bien chaude.
  • Alors que les broyats de feuillus pendant leur période de dormance entre octobre et février pourront être utilisés en Bois Raméal Fragmenté (ou BRF). Dans les 24 h après la taille et le broyage, ils doivent être apportés au sol. Ils seront une ressource précieuse pour la faune du sol comme les vers de terre ou les champignons !!

(Attention : le BRF est surtout adapté pour les sols très pauvres en humus et dégradés. Sa décomposition peut provoquer des risques de faim d’azote (c’est-à-dire une carence temporaire d’azote dans le sol). Sur le long terme, il permet néanmoins d’améliorer nettement la fertilité du sol).

L’astuce du jardinier : pour accélérer la décomposition du bois en compost ou en paillage, ou faire du BRF, vous devez les couper en petits morceaux. Pour cela, utilisez un sécateur, une hache ou une cisaille. Si vous en avez en grande quantité, vous pouvez utiliser un broyeur !

L’achat d’un broyeur est à apprécier selon un rapport investissement / usage. Pour un usage peu fréquent, privilégiez la location ou le partage entre voisins !

6. Vous avez une pelouse ? C’est la saison idéale pour la chouchouter !

Pour retrouver une belle pelouse bien verte l’année prochaine, les soins de saison froide sont importants !

  • Bien que les feuilles mortes soient une bonne source d’humus pour le sol, récoltez-les (en recouvrant le gazon, elles le font disparaitre sur le temps long)
  • Avec un râteau scarificateur, grattez la surface pour enlever les mousses.
  • Puis, ensemencez pour « boucher les trous » du gazon qui se sont formés dans l’année.
  • Enfin, « terreautez », c’est-à-dire dispersez du compost mûr en couche fine sur le gazon à l’aide d’un râteau.

Pelouse dense, verte et en bonne santé garantie !

Attention : Évitez de piétiner votre gazon lorsqu’il gel, sinon il risque de noircir !

7. C’est la dernière ligne droite pour accueillir et nourrir vos insectes auxiliaires

Nos chers auxiliaires, ces insectes qui travaillent à notre place au potager ! Travailleurs du sol, dévoreurs de pucerons et autres joyeux lurons ont profité de la saison pour vivre paisiblement et se reproduire dans votre potager.

Dès les premiers froids, ils vont partir à la recherche d’un lieu où passer l’hiver. Gardez-les ou attirez-les chez vous en disposant des tas de pierres, des brindilles (issues de la taille de vos végétaux), du foin, des branches…

Voici 3 exemples d’hôtels à insecte adaptés à certaines espèces :

Les chrysopes :

  • Prenez une boite en bois,
  • Percez-là sur une face avec des trous de 10 à 15 mm
  • Remplissez le tout avec de la paille ou du foin
  • Placez la boite en hauteur (fixer sur un arbre par exemple) à l’abri du vent

Les osmies et syrphes

  • Ficelez ensemble des tiges creuses (paille bambou, maïs etc.)
  • Placez-les dans un bocal en verre ou une conserve propre.
  • Ou sinon, faites des trous de 15 mm de diamètre sur 10 cm de profondeur dans une bûche

Les abeilles solitaires

  • Remplissez des briques creuses d’un mélange de terre, paille ou herbes sèches

8. C’est bon moment pour nettoyer vos outils !

Tuteurs à tomates, rames de haricots et tous les supports ont parfois été en contact avec des plantes malades.

Les spores de champignons se logent facilement dans les anfractuosités du bois pour hiberner. Pour éviter de les disséminer d’une année à l’autre désinfectez ces supports :

  • En les plaçant dans une bassine d’eau avec un peu de Javel,
  • Ou en les lavant avec une éponge imbibée d’une solution eau + javel très diluée.

Vous pourrez ainsi les réutiliser l’esprit tranquille l’année prochaine !

9. Vous n’avez toujours pas de butte en lasagne chez vous ?!

Qu’il s’agisse de créer un compost ou les fameuses « buttes de lasagne en permaculture », la logique est toujours la même : ce que vous êtes en train de créer, c’est un immense festin à bactéries et champignons. Vous créez le gîte et le couvert, et le nombre d’hôtes est exponentiel.

Saviez-vous que vous pouvez commencer l’installation de lasagne toute l’année ? En automne, ayez la main lourde :

Si vous faites une butte de lasagne de 1 mètre de hauteur ces jours-ci, vous vous retrouverez avec environ 1/3 de sa taille au printemps prochain : les pluies, et surtout l’appétit goulu des bactéries au sein de vos lasagnes vont décomposer le reste à vue d’œil en quelques mois !

Pour en savoir plus sur ce sujet : découvrez mon guide des 7 règles à respecter lors de l’installation de lasagne ! Je vous l’offre !!

10. (Bonus !!) Découvrez les conseils de saison de la revue Saine Abondance

Vous ne savez pas quoi faire pendant les jours froids ?

Pas de panique, je vous livre ici des conseils d’automne & d’hiver sur un plat pour :

  • Stocker ses récoltes avec la lactofermentation
  • Installer un verger
  • Bouturer
  • Et bien d’autres choses encore !

Etape n°3 : Ne plantez plus au hasard
Découvrez plusieurs dizaines d’espèces de plantes spécialement adaptées aux saisons froides

De quoi faire le plein d’inspiration comme nulle part ailleurs !

J’ai écrit des portraits de plantes, de tutoriels, des calendriers, du semi à la récolte, vous saurez tout ce qu’il est possible de faire pour vous !

Il existe 4 types de plantes à adopter au jardin ces jours-ci. 

1. Il existe des légumes à planter maintenant pour continuer de récolter en automne / hiver, même sous la neige !!

Pour l’entrée :

les endives, la mâche, la roquette, les chicorées, les carottes, les betteraves, les céleris branches et raves, les radis noirs, les cives, le persil, la coriandre, le cerfeuil, certaines laitues (elles passent très bien l’hiver aussi…)

Pour le plat principal :

les choux pommés, les choux de Bruxelles, les choux frisés, les choux raves, les poirées, les navets, les poireaux, les panais, les topinambours, les épinards,  et bien d’autres…

2. Il existe des légumes de printemps à planter dès l’automne, comme le fraisier !

Plantez vos fraisiers dès le début de l’automne pour avoir des récoltes abondantes au printemps. Le froid de l’hiver est même nécessaire pour initier leurs boutons floraux !

L’automne est aussi la période idéale pour les multiplier grâce à leurs stolons ! 

Dès le début de sa fructification, le fraisier produit des tiges rampantes, les stolons, à partir desquelles se développent de nouvelles plantes.

 Stolons

Pour faciliter leur enracinement, ameublissez le sol. Quelques semaines après, coupez les stolons : vous aurez de nouveaux plants !

3. L’automne – hiver est le meilleur moment pour planter les bulbes !

Par exemple, les oignons et l’ail doivent être implantés le plus tôt possible, car ils arrêteront en partie leur croissance dès le début du mois de juillet, lorsque les jours recommencent à raccourcir.

Cela est dû à leur génétique : ce sont des plantes de « jours croissants ».

Petits conseils de permaculteurs :

Essayez de les implanter lorsque de beaux jours sont prévus, et que le sol n’est pas gelé.

N’hésitez pas à les pailler après la plantation, l’ail comme l’oignon arrivent facilement à traverser un paillage. Cela vous épargnera des désherbages futurs.

4. Et surtout, la plantation des arbres et arbustes, c’est maintenant!

En effet, rappelez-vous l’adage « À la sainte Catherine, tout bois prend racine ». Cela signifie que les arbres et les boutures ligneuses plantées à cette période reprendront mieux !

Et c’est logique, car à cette époque les arbres sont au repos : les parties aériennes ont perdu leurs feuilles, la sève est redescendue dans les parties souterraines, et l’arbre se concentre sur la production de racines.

Ainsi, celui-ci ne sera pas trop stressé d’être déterré puis replanté ailleurs. Il lui restera, en plus, plusieurs mois pour s’en remettre et s’installer correctement avant l’arrivée du printemps et de l’été.

Attention :

Abstenez-vous de planter un arbre lorsque les conditions météorologiques ne sont pas adéquates : attendez un jour où le temps est clément, ne plantez jamais un arbre dans un sol gelé.

Etape n°4 : Ne faites pas mes erreurs.
Je les ai toutes faites pour vous, avant vous…

Comme tout le monde, j’ai dû débuter un jour.

À mes débuts je me posais 1000 questions, les réponses sont venues progressivement, avec le temps.

Elles sont pourtant essentielles pour se lancer.

Pour vous faire gagner du temps, et débuter sans erreur dès aujourd’hui : lisez ces 4 guides essentiels que je vous offre exceptionnellement !

Livraison immédiate par email pour planifier votre jardin et votre autonomie alimentaire.

Guide n°1 :
définir vos besoins en consommation de légumes

Et selon le nombre de personnes dans votre famille !

Guide n°2 :
Découvrez mon tableau clé en main des associations de plantes

Pour planifier sans erreurs le potager de vos rêves et doubler ses rendements

Guide n°3 :
comprendre les rotations des cultures une fois pour toute !

Mes conseils pour planifier ses récoltes sur le long terme

Guide n°4 :
Jardinez-vous avec la lune ?

J’ai réalisé une mini-enquête pour comprendre les calendriers lunaires et les effets de notre mystérieux satellite sur les plantes

Mon conseil n°1 : faites peu,
mais faites-le régulièrement, et faites-le bien !

 « fait c’est mieux que parfait »

« tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Ne faites pas mon erreur : quand j’ai découvert la permaculture, j’ai ressenti une énorme bouffée d’air, et en même j’en avais la tête qui tournait…

La permaculture c’est juste titanesque, tout ce qu’il y a à savoir (jardinage – santé naturelle etc…) pour gagner à nouveau notre reconnexion à la Terre, notre autonomie alimentaire.

C’est pourquoi j’ai créé quelque chose qui n’existe nulle part ailleurs :

✔︎ Pour éviter mes erreurs au plus grand nombre,

✔︎ Pour que vous, vous puissiez obtenir votre oasis naturelle en quelques semaines à peine,

✔︎ Même en pleine ville.

✔︎ Pour accompagner humainement le plus grand nombre de débutants en permaculture, à chaque étape de leur jardin.

OUI, on peut commencer son potager à n’importe quel moment de l’année

Vous verrez dans mes publications mensuelles de la Revue qu’à chaque saison il y a des choses à faire et à planter, quelle que soit votre région, quel que soit le mois de l’année.

La revue s’adresse à tous ceux qui veulent :

  • Reprendre en main leur alimentation
  • Faire moins de courses au supermarché
  • Revitaliser leur lopin de terre pour faire revenir les papillons, les oiseaux, les pollinisateurs
  • Viser l’autonomie alimentaire en récoltant toute l’année
  • Reconnecter leurs enfants à la nature
  • Gagner leur autonomie en recettes et remèdes naturels avec ce qu’ils cultivent dans leur jardin

En fait en un mot, prendre soin de la terre pour prendre soin d’eux, et vice-versa !

Par où commencer dans ce beau programme ?

On dit qu’un jardin permacole met 3 ans à devenir 100% autonome

Cette revue vous accompagne justement avec une montée en puissance

Si vous êtes débutant :

  • Vous bénéficiez immédiatement de conseils pour la culture de 10 légumes de bases ultras simples
  • Vous découvrirez ces légumes courants, simples, et faciles à installer
  • Le tout synthétisé dans un seul et même dossier !
Au programme :
·      L’ail

·      La carotte

·      L’épinard

·      La fève

·      Le fraisier

·      L’oignon

·      La laitue

·      Le radis

·      La roquette

·      La tomate

 

Si vous jardinez déjà :

  • Vous découvrirez des variétés anciennes et surprenantes, qui coloreront le jardin… et la cuisine
  • Cultivez chez vous des plantes que vous ne trouverez nulle part dans les supermarchés comme le céleri violet (PARUTIONS 2021 !).
  • Des plantes rares, de véritables curiosités végétales comme les larmes de job (PARUTIONS 2021 !).
  • Surprises assurées, y compris pour les jardiniers les plus confirmés !
  • Le tout agrémenté de conseils de permaculture par des professionnels qui ont plus de 50 ans d’expérience!

Les résultats chez vous sont assez fous, les lecteurs Saine Abondance sont là pour en témoigner :

Extrait de la revue Saine Abondance – Témoignages de lecteurs

À cela rien, de magique.

Ils ont suivi les conseils plantation de la revue mensuelle Saine Abondance

Cette revue permet de se former en permaculture, sans en avoir l’air !

 

Elle se base sur le meilleur apprentissage possible :

  • Faire peu
  • Faire régulièrement
  • Faire en s’amusant
  • Le secret ultime : les associations de plantes !

Avec des experts qui vous transmettent toute une vie de savoir !

Qui écrit cette revue ?

Au début, je rédigeais seule les premières revues.

Comme vous êtes maintenant plus 200 000 à lire l’infolettre gratuite, et quelques milliers à être abonnés aux revues mensuelles, je suis aidée par d’autres expertes permacultrices pour la rédaction.

Les meilleures expertes à votre chevet

Ce sont deux amies qui mettent plus de 30 ans d’expérience et d’expertise à votre service.

C’est une chance folle de pouvoir bénéficier de leurs conseils, car elles n’ont normalement pas une minute pour écrire, et elles n’écrivent leur savoir nulle part ailleurs

Tout leur savoir et leur savoir-faire enfin synthétisés quelque part, c’est une mine d’or !

Elles sont mamans, jardinières, de véritables héroïnes, engagées et militantes.

Elles travaillent dans l’un des rares jardins conservatoires de France pour préserver le patrimoine de nos graines anciennes !

Leur travail de fourmi est titanesque, et pourtant essentiel !

Effectivement il y a urgence à sauvegarder nos semences anciennes, en les faisant vivre dans des « jardins conservatoires ».

 

Je vous recommande dans cette revue un trio vertueux, adapté à la saison, pour :

  • Nourrir le sol
  • Nourrir la biodiversité
  • Nourrir la famille du jardinier
  • Nourrir vos connaissances
  • Nourrir votre carnet de recettes
  • Nourrir votre culture générale

Comment ça se présente ?

Je vous montre comment débuter directement
par la voie royale des associations de plantes

Peut-être avez-vous entendu parler de « plante compagne », « compagnonnage » ou « guilde » ?

En fait, c’est toujours la même chose et le principe est simple : on plante des espèces différentes de plantes ensemble : les unes à côté des autres.

Pourquoi ? 

Car, ensemble elles poussent mieux ! Elles se protègent et se rendent de multiples services. Dans la nature, il est rare de trouver des espèces de plantes se développant seule. Toutes profitent de la présence de leurs compagnes.

Ensemble, elles vont constituer un écosystème naturel qui va abriter une multitude d’organismes vivants.

Par exemple :

Dans les forêts plusieurs strates arborées sont retrouvées.

On observe ainsi : en haut, la canopée des grands arbres, suivie en dessous par des arbustes plus petits, puis des petites plantes herbacées. Chaque espèce se complète, toutes se sont adaptées pour exploiter les ressources disponibles à leur niveau.

Au jardin, les plantes poussent là où le jardinier décide !

C’est lui qui choisit l’implantation de ses cultures, pour le meilleur ou pour le pire.

La recherche s’intéresse activement à ces techniques de culture. Chaque année des expériences sont menées et des découvertes sont faites ou confirment les pratiques empiriques menées par des jardiniers expérimentés.

C’est pourquoi la revue Saine Abondance vous conseille !

Chaque mois, vous recevrez des tutoriels pour planter 3 plantes ! La plupart du temps, elles se complètent et peuvent être associées !

Parce que ma volonté est de vous aider à progresser sans cesse, la revue est adaptée pour ne pas vous enfermer systématiquement sur une seule et unique association !

Elle s’ouvre aussi sur d’autres propositions !

Exemple :

Cet été, la revue a traité l’association : cive – fraisier – agastache

Sans s’enfermer dans cette proposition, elle explique pour chaque plante quelles sont les autres associations possibles :

Extrait :

La revue a une approche holistique, dans l’esprit de la permaculture

Vous découvrirez toutes les étapes « de la graine à l’assiette » pour la culture de 3 plantes en association

Le tout sur un ton léger et plaisant.

Chaque mois, découvrez des nouvelles plantes avec :

✔︎ leurs origines et histoires,

En permaculture, on s’attache à connaître intimement les plantes que l’on adopte au jardin.

Extrait de la revue

Quand on sait que la tomate vient d’Amérique tropicale, ça change tout !

Chez nous, en Europe, la tomate est une culture annuelle (car elle gèle) et qui doit être tuteurée (car on veut des jardins « propres »).

Alors que dans son climat d’origine, c’est une plante vivace qui rampe aux arbres, au sol, un peu comme du lierre !

Concrètement, cela vous aide à déterminer le meilleur emplacement chez vous !

À savoir un emplacement ensoleillé, dans l’idéal adossé à un mur, orienté au sud. Si vous ne disposez pas d’un tel mur, vous pouvez en construire un avec des balles de paille que vous pourrez réutiliser à l’automne en paillage, astuce permacole !

De par leur origine tropicale, les tomates vont préférer les sols légers se réchauffant facilement, bien travaillés, riches en humus et perméables, mais heureusement pour nous, elles s’adaptent à tout type de sols.

✔︎ leurs anecdotes,

Vous deviendrez très vite le Sage de la tablée, prête à se régaler de votre première récolte, car vous découvrirez pour chaque plante présentée des anecdotes inconnues !

Extrait de la revue

✔︎ leurs bienfaits pour la santé…

Car la permaculture, c’est apprendre à prendre soin de la terre… et de sa santé !

Avoir toutes les informations sur les qualités nutritives des plantes est une aide dans l’amélioration de sa qualité de vie

Extrait de la revue

✔︎ … et la biodiversité.

Car les permaculteurs sont tous sensibles à l’impact de chacune de leurs actions sur la Terre ! Mais comment agir à son échelle ?

Recevez des conseils concrets pour agir en faveur de la biodiversité. Chaque astuce est un pas de plus vers la création d’une saine abondance.

Extrait de la revue

✔︎ Vous recevrez toutes les informations pour leur culture, au meilleur moment : comment semer, planter (où, quand, comment),

Avec un tableau de synthèse pour savoir en un coup d’œil quand débuter la culture de la plante.

Véritable aide à la planification des récoltes !

Extrait de la revue

✔︎ Quels sont les maladies et ravageurs de la plante ?

Car un permaculteur averti en vaut 2 ! savoir identifier et reconnaitre les principaux problèmes d’une plante permet de mieux anticiper de potentiels problèmes au jardin !

Extrait de la revue

✔︎ Comment entretenir la plante ?

Pour éviter les erreurs les plus courantes et s’assurer des récoltes abondantes

Extrait de la revue

✔︎ Comment récolter & stocker,

Car la récolte n’est pas toujours si évidente à faire la 1ière fois, la revue explique tout pour s’assurer des récoltes de bonne qualité ! Les fruits et légumes étant périssables, ils peuvent rapidement pourrir une fois la cueillette terminée…

Le stockage est alors un point clé à ne pas sous-estimer de peur de perdre rapidement les fruits de son labeur !!

Extrait de la  revue

✔︎ Cuisiner.

Quel plaisir de cuisiner ses propres fruits et légumes !! Étant infiniment gourmande par nature, je ne peux m’empêcher de vous partager mes recettes pour sublimer vos récoltes !

Surprise garantie pour les papilles !!

Extrait de la  revue

Ce qui fait l’unicité de la Revue, c’est aussi une large gamme de plantes présentée !!

La revue ne s’arrête pas aux seuls légumes pour le potager.

On retrouve ainsi :

✔︎ Légumes, fruits, racines, fleurs comestibles, bulbes, aromatiques, fruitiers (arbres & arbustes)

✔︎ Plantes grimpantes, couvre-sol, engrais verts etc.

✔︎ Annuelles, bisannuelles ou vivaces

Vous avez donc la certitude d’en avoir pour tous les goûts, tous les climats, tout type de sol et toutes les situations.

Découvrir ce choix de variétés est crucial !

Il y a URGENCE !

Comme vous le savez sûrement, en moins de 50 ans :

On a perdu 90% de biodiversité dans le monde [2]

On a perdu 75% des variétés potagères en France [3]

Et on paie cette consanguinité de cultures dans nos champs, dans nos assiettes, dans nos veines…

Et si, au lieu d’attendre de trouver de nouvelles variétés dans le commerce, on les cultivait soit même ?!

Prenons le cas du fruit le plus consommé au monde : la tomate !

L’industrie agroalimentaire ne propose que des tomates rouges (et souvent insipides)

Alors qu’en réalité il existe aujourd’hui plus de 7 000 variétés de tomates dans le monde, avec des espèces adaptées chez vous. 

Il est temps de découvrir la grande palette de couleurs, oranges, jaunes, violettes, vertes, bicolores et striées que nous offre cette plante miraculeuse.

Je parie que seulement une personne sur 100 en France connaît le vrai goût des tomates

Celui des variétés anciennes de tomates, car c’est alors que l’on peut réellement apprécier leur saveur et leur texture succulentes qui laissent en bouche un souvenir inoubliable.

Comment savoir quelles variétés de tomate adopter chez vous ?

C’est primordial, et pourtant trop d’entre nous achetons des sachets de graines au hasard sur les rayons.

Pourtant c’est simple, dans la revue mensuelle on vous laisse faire le meilleur choix en vous présentant différents critères pour choisir le mieux pour votre famille selon le mois de l’année :

Extrait de la revue

  • Des espèces anciennes, oubliées, aux qualités nutritionnelles inégalées
  • Des espèces qui permettent de récolter toute l’année selon les saisons : Vous avez la possibilité de commencer par quelques pieds de variétés hâtives comme la Marmande ou les mi-hâtives comme la St Pierre, et finir par les tardives telles que l’Ananas ou la Cœur de bœuf. Pour manger en salade, la tomate « Mangue », la tomate « Cœur de velours » et la « Green Zébra ». D’autres variétés pour les sauces ou les coulis, comme la tomate « Cœur », qui elle est aussi bonne crue que cuite
  • Selon le goût recherché !

De quoi découvrir chaque année de nouvelles variétés pour le bonheur du palais et de la santé de vos proches !

Rejoindre les membres de cette revue, c’est bénéficier du nouvel ABECEDAIRE de la permaculture

En fait, bénéficiez de cet accompagnement mensuel, c’est la meilleure façon de devenir bilingue en perma.

Bilingue ?

Oui, la perma c’est juste titanesque.

Apprendre la permaculture, c’est comme apprendre une nouvelle langue.

  • C’est une nouvelle façon de voir le monde, la nature, de communiquer avec elle.
  • C’est une nouvelle façon de penser, d’agir, de planter, de non agir (surtout !!).
  • Il faut aborder 10001 points, il faut les mettre en synergie. Il faut se former.

Ces revues mensuelles, c’est comme apprendre à maîtriser l’alphabet, pour devenir romancier par la suite !

Rappelez-vous quand vous avez commencé
à apprendre votre langue maternelle
.

Bien avant de pouvoir parler, vous avez baigné dans un environnement qui parlait la langue. Dans le ventre de votre maman, dans votre berceau, dans votre école maternelle, vous étiez sans cesse imprégné des sons et des accents de cette langue. Vous étiez une nouvelle graine dans ce terreau.

  • Puis, à l’école, on vous a appris à lire et écrire et réciter l’alphabet.
  • Puis vous avez appris à faire des mots, des phrases. À communiquer.
  • Et aujourd’hui, savoir lire ou écrire vous est utile du lever au coucher.

Cette compétence vous a donné votre autonomie.

Pour la permaculture, c’est tout pareil !

C’est même fou que cela ne soit pas encore enseigné à l’école.

Rejoignez le réseau des permaculteurs d’ici et d’ailleurs !

Pour baigner dans un environnement de permaculture, je vous offre 1 MOIS de test au Grand Forum International qui réunit tous les lecteurs de l’infolettre Saine Abondance (dont ceux qui sont abonnés à la revue mensuelle)

C’est votre famille.

C’est celle qui vous donnera les bons réflexes, les bonnes questions, les bons retours d’expériences.

Apprendre à parler, c’est comme jardiner :
c’est regagner votre autonomie
C’est devenir maître de votre destin : de votre santé, de votre portefeuille, etc…

12 principes pour apprendre l’alphabet de la permaculture

Ces 12 principes sont étalés sur l’année. Car chaque année, chaque saison, on apprend cette vision clé qui permet d’obtenir des écosystèmes abondants…

… sans même que le jardinier ne soit nécessaire au jardin.

Ces notions clés sont abordées dans les revues dès les premières pages !

Extrait de la revue

Une fois que vous maîtrisez cet alphabet, il ne vous restera plus qu’à écrire et composer vos premiers mots sur la page blanche que représente actuellement votre jardin, votre friche, votre jardinière

Qui suis-je ?

Vous me connaissez, je m’appelle Florence et j’ai créé mon infolettre il y a maintenant plus d’un an.

Dans cette infolettre, j’envoie gratuitement une à deux fois par semaine des conseils pragmatiques de jardinage permacole, ou plutôt de la posture du permaculteur dans sa vie au quotidien.

Je reçois vos emails de réponse tous les jours, et je réponds à chacun, grâce à la petite équipe mise en place.

Vous êtes très nombreux à me remercier de cette lueur d’espoir de la permaculture pour sauver notre monde, notre système défaillant, pour en faire un écosystème résilient.

Et je n’invente rien. Je partage mon humble expérience, mais d’autres géants de la permaculture prouvent tous les jours que c’est une solution globale et grandiose.

Les livres écrits et édités par Saine Abondance

Chaque jour Saine Abondance grandit, grâce à votre soutien j’ai pu éditer 4 livres pour la seule année 2020 !

Présentation du livre

La permaculture, ça vous parle ? Mais ça reste encore un peu obscur?

C’est normal!

Cet art de vivre parle de cœur à cœur, mais pour la pratique, on entend de tout… Et c’est tant mieux : il existe certains principes et techniques universels, mais le plus gros vous appartient. Selon vos rêves, votre budget, vos objectifs, votre personnalité… il y a autant de jardins permacoles que de permaculteurs !

Attention, permaculteur en transition à bord : Ce guide vous détaille ultra simplement les 6 grandes étapes universelles pour découvrir et adopter la permaculture de manière concrète et efficace, et comment la personnaliser chez vous. On y voit toutes les bases sans aucun tabou.

Présentation du livre

Saviez-vous qu’un jardin extraordinaire sommeille dans votre maison ? Vous ne nous croyez pas ? Ouvrons ensemble vos placards et votre frigo et regardons ce qu’il y a dedans. Vous serez surpris de découvrir tout ce qui peut germer, repousser et fleurir !

Découvrez dans ce guide :

  • Des tutoriels simples de A à Z (pour les grands et petits) pour faire repousser des fruits et légumes du quotidien.
  • Des explications ludiques pour mieux comprendre pourquoi et comment les plantes réalisent ces exploits.
  • Des expériences surprenantes pour découvrir le mystère des plantes seul ou en famille.

Présentation du livre

Salades, laitues, radis, jeunes pousses, etc. tous y passent devant la limace ! Pourtant grands pacifistes et amoureux de la nature, bien des jardiniers ont perdu leur sang-froid à la vue de leurs précieuses plantes éventrées…

Que faire dans une telle situation ?

Pourquoi sont-elles dans le jardin ? Quelles sont les solutions à disposition ? Comment sauver ses récoltes de leur appétit vorace ? Peut-on adapter ses pratiques pour diminuer leur pression ?

Le but de ce guide est de vous fournir toutes les informations nécessaires pour apprendre à cohabiter avec ces mollusques !

Présentation du livre

Il était une fois un Petit Jardinier vivant dans un pays lointain. Son plus grand rêve ? Cultiver le plus beau de tous les jardins ! Et pour cela, il pouvait compter sur l’aide du Grand Chêne, un arbre millénaire qui transmettait son savoir à tous ceux qui le lui demandaient.

Dans ce premier tome, le Petit jardinier demande conseil au vieil arbre pour cultiver son fruit préféré : les fraises ! « Je t’aiderai à créer le plus beau des jardins » lui dit le Grand Chêne. « Voyons ensemble les dix étapes pour faire pousser des fraises ! À la fin de chaque étape, je te ferai un dessin pour que tu puisses te souvenir de nos histoires. Il te faudra alors le colorier pour passer à l’étape suivante ! »

Nous avons pu écouter les détails de leur discussion éclairée. Voici ici le fruit de leurs échanges !

C’est votre jour de chance :
EXCEPTIONNELLEMENT, je vous offre
la nouvelle réédition de mon guide best-seller :

Plus tôt vous commencez votre potager,
plus vite vous ferez des économies

Le tableau suivant est une étude faite toute seule, en comparant combien on dépense pour 4 personnes sur l’année :

Evidemment, les coûts dépendent du budget alloué et de la consommation en fruits et légumes selon chaque foyer, mais ce qui est sûr c’est qu’investir dans son potager est de loin le plus rentable pour tout le monde.

Les coûts du potager maison sont simples :

  • Matériel de base
  • Graines, ou plants
  • Abonnement revue, livre

Notons que ce ne sont pas des dépenses, mais de vrais investissements.

Minimes quand on les compare aux bienfaits santé que cela nous procure, par rapport aux autres postes de dépenses…

Grâce à notre accompagnement dans la Revue, vous allez remettre en place pas à pas un écosystème naturel ultra résilient et abondant.

Cela peut prendre quelques semaines, ou plusieurs saisons, selon l’état de base de votre terre.

Mais il ne faut rien lâcher, car plus vous prenez soin de votre potager naturellement, plus il deviendra autonome et abondant.

C’est juste le meilleur investissement possible, pour vous, pour vos proches, et pour notre planète.

Je ne parle pas seulement d’autonomie alimentaire, mais d’autonomie tout court

En vous abonnant, vous allez recevoir le 1er de chaque mois, toute l’année,
une revue confidentielle ultra inédite de 32 pages !

Comment bénéficier de cet accompagnement mensuel ?

Vous avez 2 options possibles :

Option 1 – La formule papier
Vous recevez chaque 1er du mois votre revue papier livrée à domicile, partout dans le monde

Voici à quoi ressemble la livraison de la version papier de cette revue 100% permacole, 100% sans pub :

Faite avec amour par et pour les amoureux de la nature qui construisent le monde de demain, d’aujourd’hui.

Voici en vidéo accélérée :

Option 2 – La formule numérique
Vous recevez chaque 1er du mois votre revue numérique livrée par email et accessible sur l’ordinateur, le téléphone ou une tablette, sans connexion !

Voici à quoi ressemble l’email chaque 1er du mois :

Ces revues ne sont pas disponibles en kiosque

Elles ne sont comme aucune autre, trouvable uniquement par mail ou sur le site Saine Abondance.

Attention :
l’avalanche de cadeaux qui accompagnent l’abonnement à la revue n’est valable qu’ici sur cette page, pendant quelques jours encore !!

Comment m’abonner à la revue ?

1 an d’abonnement correspond à :

✔︎ 12 gestes et regards permacoles adaptés à la saison,

✔︎ 12 associations,

✔︎ soit 36 nouvelles plantes (fruits, légumes, fleurs comestibles, bulbes, couvre-sol, engrais vert etc..)

Bonus supplémentaire :

✔︎ L’abonnement donne un accès illimité, immédiat, n’importe où, n’importe quand, à toutes les archives de la revue !

Grâce au soutien de ces lecteurs, les archives grandissent progressivement.

Vous pouvez bénéficier d’une véritable bibliothèque du permaculteur !

Aujourd’hui, cette bibliothèque d’archive accessible immédiatement comprend :

✔︎ 26 publications

✔︎ Soit 26 associations différentes

✔︎ avec 53 plantes & variétés

✔︎ ainsi que d’innombrables astuces permacoles rédigées par des professionnels expérimentés !!

Combien ça coûte ?

Le juste prix pour couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur des revues (conception, rédaction, relecture, mise en page, photographies, rémunération des experts, des petites mains attentionnées etc.) est de 30 € pour 12 numéros en format numérique !

Vous pouvez bénéficier d’une réduction de 3 € en cas de paiement virement bancaire SEPA

Soit 2,5 € le numéro mensuel de 32 pages !

(pour la formule numérique, donc hors frais d’impression et frais de port)

Soit 0,07 € la page, c’est le meilleur investissement possible puisque chaque page vous met sur la voie de l’autonomie alimentaire (et de sacrées économies à la clé en nourriture bio et budget santé).

⚠️  Si vous optez pour la formule papier :

Il faudra alors ajouter les frais de port (partout dans le monde) et les frais d’impression, donc pour l’envoi de 12 mensuels, ces frais sont de 20 € / an.

Voici des retours sincères de membres de cette Revue inédite :

Il m’est arrivé certains soirs après un orage de grêle ou une journée de canicule de me demander si c’était vraiment utile de faire un potager. Après 10 jours de confinement je ne doute plus : tant que je serais capable de me baisser pour ramasser un légume je ferais mon potager !

Françoise

Ma politique est la transparence, vous trouverez de nombreux autres témoignages d’abonnés à cette Revue mensuelle sur ce site d’avis vérifiés :

En bas de cette page, vous pourrez choisir l’abonnement qui vous convient le mieux

✔︎ Trimestriel OU annuel

✔︎ Format papier OU format numérique

Voici les conditions :

✔︎ Être un membre bienveillant, qui partage avec la communauté ses progrès, ses doutes, ses réussites

✔︎ La possibilité de résilier votre abonnement à tout moment
Un simple email suffit à florence@saine-abondance.com, sans avoir besoin de vous justifier

✔︎ L’abonnement trimestriel se perpétue autant de temps que vous le souhaitez

✔︎ Pour l’abonnement annuel, je vous enverrai un email pour vous demander si vous souhaitez renouveler votre abonnement

2 options s’offrent à vous :

Option1 : vous souhaitez renouveler votre abonnement :

Dans ce cas, vous n’avez rien à faire ! Vous serez automatiquement renouvelé

Option 2 : vous ne souhaitez pas renouveler votre abonnement :

Dans ce cas, il vous suffit de me le signaler par un simple email à florence@saine-abondance.com.

Comme je sais que les contenus de la Revue sont ultras qualitatifs, j’ajoute une garantie de remboursement unique !

Et je compte sur votre loyauté.

C’est pourquoi je vous garantis « 1 saison permacole ENSEMBLE – avec la Revue »

Concrètement, si au bout de 3 mois, de 3 parutions, vous n’êtes pas satisfait, si vous ne voyez pas de changements significatifs pour vous :

  • Malgré l’accompagnement des revues mensuelles pour suivre votre rythme
    (plus de 30 pages de contenu ultra concret pour jardiner toute l’année – le secret des pros)
  • Malgré l’accès à toutes les archives numériques de cette revue unique
  • Malgré mes réponses personnelles lorsque vous m’écrivez sur un cas particulier
  • Malgré vos 10 dossiers cadeaux de bienvenue pour débuter en permaculture sans erreurs
    (plus de 200 pages inédites)
  • Malgré mon guide best-seller offert (plus de 200 pages à lui seul)

Alors, durant cette première saison de test, je vous rembourserai intégralement sans vous poser la moindre question.

Oui, vous avez bien lu.

Il suffit de m’écrire à cette adresse :
florence@saine-abondance.com
(merci par avance de bien me notifier l’adresse email avec laquelle vous vous étiez abonné).

Et cette garantie fonctionne, quelle que soit la saison de l’année, car en permaculture on jardine 365 jours par an.

Vous ne prenez donc aucun risque 😊, et tout le travail que vous aurez commencé est une cure de jouvence pour la nature, votre lopin de terre.

Vous êtes 100 fois gagnant ! Pourquoi une telle offre ?

Car en cette saison froide, il y a beaucoup trop de gâchis :

  • Trop de personnes zappent l’automne et l’hiver en croyant que plus rien n’est possible
  • Trop de personnes se privent de légumes frais, nutritifs, gratuits, presque 6 mois de l’année selon votre climat local…

Jardiner en « basse saison », c’est pourtant l’étape la plus importante, celle qui fait toute la différence pour les récoltes du printemps, pour un sol durablement fertile, pour des récoltes toute l’année etc….

Je mets donc le paquet, profitez-en !!
Offre exceptionnelle que je ne réitérerai pas dans le futur !

Profitez-en aujourd’hui 😊

Récapitulons !

En vous abonnement à la revue mensuelle Saine Abondance, vous recevez ces 5 types de ressources ultras précieuses et inédites :

  • 10 dossiers cadeaux numériques, livrés immédiatement par email :
  1. Le guide pour connaitre et fertiliser son sol,
  2. Que faire de ses feuilles séchées
  3. Comment transformer ses mauvaises herbes en alliées
  4. Les 7 commandements de la culture en lasagne
  5. L’automne et l’hiver du permaculteur
  6. Définir vos besoins en consommation de légumes
  7. Les associations de plantes
  8. Comprendre les rotations des cultures
  9. Jardinez-vous avec la lune ?
  10. Les conseils pour la culture de 10 légumes de bases ultras simples
  • 1 mois offert au forum des permaculteurs d’ici et d’ailleurs
    A la fin de votre mois offert, vous recevrez un email avant la reconduction de l’abonnement. Vous serez automatiquement renouvelé pour un abonnement mensuel et sans engagement au tarif de 2 €/mois si je n’ai pas de nouvelle de votre part.
    Puisque c’est sans engagement, vous pourrez l’annuler à tout moment: un simple email suffit à florence@saine-abondance.com
  • Le Guide des jardins naturellement abondants
    Au format numérique
  • 1 an d’abonnement aux revues Saine Abondance (soit 12 numéros)
    Au format papier, OU numérique, selon votre préférence
  • L’accès immédiat à toutes les archives des revues (depuis la création en 2018, soit à l’heure où j’écris ces lignes plus de 26 publications. Les archives augmentent chaque mois).

De quoi activer enfin le cercle vertueux dans votre jardin, votre vie, votre région, votre pays, à votre échelle !

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Comme nous disait sagement Gandhi !

Vous n’êtes plus seul. Rejoignez une communauté et des mensuels qui seront vos compagnons de route pour une autonomie au jardin !

Maintenant, vous savez.

À vous de choisir ou d’offrir l’abonnement qui vous convient le mieux :

En cliquant sur les boutons ci-dessous, vous serez redirigé vers votre bon de commande 100% sécurisé afin de procéder à la finalisation de votre commande selon vos préférences.

Je m’abonne à la Revue Saine Abondance

Rappels :

– Vous avez une « garantie satisfait ou intégralement remboursé » de 90 jours à compter du règlement de ma commande

– Vous ne payez aucun frais de résiliation

– Vous pouvez régler par carte bancaire ou mandat de prélèvement SEPA.

– Vous avez conscience que cette avalanche de cadeaux accompagnement l’adhésion à la revue est exceptionnelle, je ne la proposerai pas dans le futur. Votre adhésion permet de soutenir l’infolettre gratuite hebdomadaire Saine Abondance et les frais des revues mensuelles.

 

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter via ce formulaire.

 

Il est temps de prendre soin de vous,

Florence
Saine Abondance

FAQ

Votre abonnement suit les saisons et sera renouvelé automatiquement tous les 3 mois.

L’an prochain, vous recevrez un rappel par email avant la reconduction tacite de votre abonnement.

Comme d’habitude, dans tous les cas, une simple prise de contact via notre formulaire suffit pour vous désabonner à tout moment.

Dès votre paiement, vous recevrez un email de confirmation vous donnant accès aux 10 dossiers cadeaux de bienvenue ! Vous recevrez également un email vous donnant un accès confidentiel au Forum International des Lecteurs de Saine Abondance.

Si vous avez opté pour la version numérique de l’abonnement mensuel à la revue, vous recevrez immédiatement la version numérique de mon guide bestseller « Un jardin naturellement abondant » que je vous offre exceptionnellement ces jours-ci.
Vous recevrez également chaque 1er du mois votre revue numérique.

Si vous avez opté pour la version papier de l’abonnement mensuel à la revue,  vous recevrez chaque début de mois la revue papier livrée à domicile partout dans le monde.

Je vous enverrai un email avant la reconduction mensuelle pour savoir si vous souhaitez continuer de bénéficier du forum. Si oui, l’abonnement au forum est de 2€ par mois, uniquement !

A la fin de votre mois offert, vous recevrez un email avant la reconduction de l’abonnement. Vous serez automatiquement renouvelé pour un abonnement mensuel et sans engagement au tarif de 2 €/mois si je n’ai pas de nouvelle de votre part.

Puisque c’est sans engagement, vous pourrez l’annuler à tout moment : un simple email suffit à florence@saine-abondance.com

CGV

Sources :

[1] https://www.hornbach.ch/projets/collecter-et-utiliser-l-eau-de-pluie/

[2] À l’échelle mondiale selon une estimation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. https://www.change.org/p/quand-la-loi-appauvrit-la-biodiversit%C3%A9-et-notre-alimentation-changeons-la

[3] https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23501/uniformisation-des-cultures-75-des-varietes-de-fruits-legumes-ont-disparu

[4] (1) Hautmann, C&Scheithe, K. (2000). Fluid extract of Agropyron repens for the treatment of urinary tract infections or irritable bladder: Results of a multicentric post-marketing surveillance. Zeitschrift fur Phytotherapie. 21. 252-255.