Rejoignez le projet collectif de Saine Abondance

Libérez votre jardin de l’emprise de l’industrie chimique et des semenciers !

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Alors que les glaces fondent, les insectes disparaissent, le plastique envahit les océans, la 6e extinction s’accélère…

… Les hommes continuent pourtant, comme des somnambules, à massacrer l’environnement, brûler des hydrocarbures, préparer un avenir infernal à leurs enfants et petits-enfants.

La majorité marche, comme ensorcelée !

A l’image de la légende du Joueur de Flûte de Hamelin, où les enfants ensorcelés partent en chantant se noyer dans la rivière.

Heureusement, une poignée de pionniers, militants, résistants, inventent un autre avenir.

Ils se sont attelés au projet fou mais incontournable d’inventer une nouvelle façon d’être et de vivre, de cultiver, de façon durable.

Ils pratiquent la « permaculture ».

Et puisque vous lisez ces lignes, c’est que ces mots résonnent en votre for intérieur à vous aussi.

Dans votre cœur.

Dans vos tripes !

Arrêter la guerre contre la Nature

Tout a commencé quand, dans les années 1970, les premiers « permaculteurs » ont compris qu’il fallait cultiver en coopération, plutôt qu’en opposition, avec la Nature.

Comme cela paraissait impossible, ces pionniers ont essuyé les rires, les moqueries. On les a traités de doux rêveurs, d’idéalistes.

En réalité, leur démarche s’appuyait au contraire sur l’expérience millénaire de nombreux peuples en Amazonie, à Madagascar, en Inde ou ailleurs. Des peuples qui avaient su éviter de tomber dans une exploitation pure et dure de la Nature, s’apparentant à une forme de viol et de pillage, à courte vue.

Naissance de la permaculture agro-écologique

En combinant ces techniques anciennes avec les connaissances agronomiques modernes, ils ont mis au point des systèmes innovants de permaculture agro-écologique.

Aujourd’hui, la permaculture est devenue un phénomène de société. Car il est désormais prouvé que l’on peut cultiver, et récolter :

  • Sans retourner les sols (labour)
  • Sans désherber
  • Sans arroser
  • Sans utiliser de pesticides ni d’engrais chimiques
  • Et même sans dépenser pour acheter des graines !!

Sous tous les climats et dans toutes les circonstances, vous pouvez pratiquer, à votre façon, la permaculture.

Pratiquez la permaculture où que vous soyez

Que ce soit dans les campagnes, à la mer ou à la montagne, dans les banlieues, les centres villes et même dans les zones industrielles, vous pouvez contribuer à faire reverdir notre monde, tout en récoltant, pour vous et votre famille, des légumes et des fruits délicieux.

Pour cela c’est très simple, il suffit de comprendre que les plantes s’aiment entre elles.

Prenez par exemple les « Trois Sœurs », qui adorent vivre ensemble. C’est le maïs + le haricot grimpant + la courge.

Le maïs sert de tuteur au haricot. Le haricot apporte de l’azote au maïs et à la courge. Avec ses grandes feuilles qui recouvrent le sol, la courge garde l’humidité et empêche les mauvaises herbes de pousser.

C’est une technique héritée des Améridiens, qui l’appelaient Milpa, et elle est devenue très populaire en permaculture :

Au niveau alimentaire, la Milpa présente un intérêt nutritionnel majeur : elle a l’avantage de former une association (le maïs et le haricot) qui apporte tous les acides aminés essentiels (ceux que le corps ne peut synthétiser lui-même).

C’est un signe qui ne trompe pas. 

Il montre que, dans la Nature, « tout se tient ».

Ce n’est qu’un exemple. En pratiquant la permaculture, vous développerez très rapidement :

  • La connaissance des associations de plantes (par exemple soucis, choux, haricots, blettes, tomates cerises, etc.),
  • Vous saurez comment exploiter le moindre centimètre carré en plantant densément pour gagner de l’espace de culture dans un petit jardin.
  • Vous saurez comment mettre en place un mulch composé de copeaux de bois (BRF), puis ajouter de la paille quelques semaines après.

Et ainsi récolter des légumes et fruits savoureux, fondants, avec un minimum de moyens et de travail, et surtout générer des récoltes spontanées les années suivantes par le ré-ensemençage naturel !!

Mais ce n’est qu’un exemple des « miracles » de la permaculture.

Connaissez-vous le « verger à la Sobkowiak » ?

En effet, la permaculture ne se limite pas au simple potager de légumes. Vous pouvez l’appliquer à une exploitation agricole toute entière !

Même si vous n’êtes pas agriculteur vous-même, il est passionnant de suivre les expériences menées autour du monde actuellement, comme par exemple le « verger à la Sobkowiak ».

Inventé par le Québecois Stefan Sobkowiak, c’est un verger qui tourne le dos à la monoculture intensive d’arbres fruitiers.

Dans les vergers classiques, les maladies se transmettent d’arbre fruiter en arbre fruiter.

Il faut constamment traiter (fongicides, insecticides, et autres mesures de protection des fruits), sans quoi tous les fruits sont véreux, moisis, pourris.

Stefan Sobkowiak a inventé un verger « épicerie » en cultivant sur un même rang non seulement des pommes, poires, prunes et cerises, mais aussi toutes sortes de petits fruits (groseilles, cassis, amélanches, raisin…) et de légumes vivaces (ail, ciboulette, rhubarbe, oseille, fleurs comestibles…). Tout cela sans aucun intrant, engrais et pesticides !

Cet inventeur génial produit ainsi des montagnes de fruits fondants et délicieux aux saveurs d’antan. Et devinez-quoi : ses rendements sont supérieurs à ceux de ses voisins, alors qu’il n’utilise aucun engrais !!

Mais avant de vous donner d’autre exemples, permettez-moi de me présenter.

Des milliers de jeunes, ouvriers, artisans, cadres sup, sautent le pas

Je m’appelle Florence Mont, j’ai 28 ans, et je suis moi-même permacultrice.

En 2018, j’ai créé le site Saine Abondance pour partager mes expériences. Le concept a rapidement connu un succès immense avec plus de 150 000 abonnés à ma newsletter.

Ce succès n’est pas étonnant.

Chaque jour, la permaculture se développe, progresse, s’enrichit de nouvelles découvertes.

Elle est en train de devenir un mode de vie, une façon d’être, englobant tous les aspects de la vie en société.

Des dizaines de milliers de jeunes, étudiants, ouvriers, artisans, paysans, franchissent le pas.

Des cadres supérieurs abandonnent tout pour mettre leur expertise au service de ce qui est la seule vraie « révolution verte ».

Ces personnes engagées dans la permaculture innovent tous les jours, et il est important de suivre ces innovations. Elles inventent, et vous pouvez bénéficier de ces progrès.

Rejoignez notre réseau de militants et sympathisants de la permaculture

C’est la raison pour laquelle j’ai créé le Club Saine Abondance, où nous partageons les nouvelles les plus passionnantes qui se produisent dans les réseaux de permaculteurs.

Et je vous écris aujourd’hui pour vous inviter à nous rejoindre.

Le Club Saine Abondance est un lieu d’échanges où nous partageons, via une publication mensuelle, les astuces pratiques qui permettent à tous de progresser plus vite.

Nous couvrons tous les sujets essentiels à la permaculture comme les questions de :

  • Pollinisateurs : plantez dans votre jardin des buissons indigènes assurant une floraison la plus étalée possible pour les pollinisateurs. Ils serviront de refuge et de garde-manger aux auxiliaires (insectes prédateurs, oiseaux, hermines, hérissons). Pensez à la bourdaine, noisetier, au troène, argousier, coronille, fusain, sureau noir, saule, viorne, charme, chèvrefeuille, cornouiller sanguin, pommier, et même à la cytise. Même si cette dernière est toxique pour les animaux, cette légumineuse est très nécessaire comme fixatrice d’azote.
  • Désherbage : les cochons et les poules sont plus efficaces que les herbicides les plus puissants, pour éliminer la végétation en place. Ils font de plus un travail de labour, de travail du sol, et fertilisent la terre. Selon votre surface, découvrez comment vous faire prêter ou adopter ces animaux, qui sont les amis du jardinier !
  • Broyeur : vous réfléchissez peut-être à produire votre propre BRF (Bois-Raméal-Fragmenté) ? Mais êtes-vous sûr que ce soit la bonne idée? Les broyeurs sont bruyants, coûtent cher et, pour broyer de grosses sections, ont besoin de gros moteurs consommant beaucoup d’énergie. Il existe des solutions plus douces, collaboratives.
  • Créez 7 niveaux aériens : dans la nature, les plantes se servent de parapluie, parasol et paravent les unes aux autres. Chacune protège, et est protégée par les autres, ce qui explique que la Nature soit si vigoureuse, alors que beaucoup de jardins, qui demandent pourtant énormément de travail, tombent malades et échouent ! A chaque niveau aérien correspond un réseau racinaire : la partie la plus importante de votre jardin est celle qui est sous votre sol. Personne ne la voit, mais c’est là que tout se joue !
  • Vous préférez les jardins propres, bien structurés, aux jardins spontanés ? Il n’y a aucune contradiction avec la permaculture, et nous vous expliquons comment faire !

Avec le Club Saine Abondance, vous apprendrez à ébranler (avec tact) les certitudes des professionnels les plus sceptiques.

Ebranlez les certitudes des professionnels les plus sceptiques

Vous démontrerez, avec le sourire, qu’il est possible de produire mieux et plus, autrement, en se servant de la flore adventice, des plantes fixatrices d’azote (févier d’Amérique, robinier faux acacia, argousier…), et des multiples auxiliaires sauvages (oiseaux, insectes, champignons…) pour équilibrer votre écosystème comestible.

Plutôt qu’une terre qui se tasse et durcit comme du béton sous l’effet alterné des pluies et du soleil, vous saurez comment provoquer, spontanément, une multiplication des vers de terre (lombrics).

Grâce à eux, vous pourrez plonger votre bras jusqu’au coude, sans effort, dans votre terre qui restera toujours souple, aérée. Ce sont les lombrics qui feront pour vous le travail du binage, de la fertilisation et du nettoyage.

La pluie ne ruissellera plus, et vous n’aurez plus de flaques ni de boue, grâce à une augmentation du coefficient d’absorption de votre sol. Vous économiserez du temps et de l’eau, puisque vous n’aurez plus besoin d’arroser.

Libérez votre jardin de l’emprise de l’industrie chimique et des semenciers !

Vous en avez assez de traiter vos pommiers qui attrapent chaque année des maladies fongiques qui font tomber les feuilles et les fruits alors qu’ils sont encore verts et tout petits ?

Plantez tout simplement des pommiers Akane, Choupette ou Dalinettes, et libérez-vous de l’emprise de l’industrie chimique.

Car c’est la terrible vérité : la vulnérabilité de nos espèces aux maladies et aux insectes n’est pas un hasard.

Les grandes sociétés de production de graines sont en lien avec l’industrie chimique qui produit les insecticides, fongicides, engrais et pesticides.

Ils rient quand vos cultures sont dévorées par les limaces

Ils ont intérêt à ce que vos choux soient dévorés par les vers. Ils sont heureux de voir vos fruitiers perdre leurs feuilles. Ils rient quand les limaces se multiplient dans vos laitues, et quand les ravageurs détruisent vos semis.

Ainsi, que vous le vouliez ou non, et même si vous avez une âme bien trempée de résistant, vous n’avez pas d’autre choix que de retourner, tout penaud, acheter leurs produits toxiques et les diffuser dans votre jardin. Ces produits qui videront encore un peu votre compte en banque, et déséquilibreront encore plus l’écosystème.

Ils créent ainsi une insidieuse dépendance, une forme d’esclavage infernal involontaire et surtout inconscient, où sans vous en apercevoir, vous finissez par ne plus travailler que… pour eux !!!

D’où l’importance de connaître, et répandre, les nouvelles pratiques de permaculture, qui sont aussi des outils d’émancipation !

  • Comment savoir si deux plantes s’entraident ou si elles se font… concurrence ?
  • Comment créer des tas de pierres et des nichoirs qui attirent vraiment insectes et animaux ?
  • Que faire quand vos buttes se dessèchent, et que vos plantes meurent sous vos yeux ?

C’est en participant au Club Saine Abondance que vous aurez les réponses à toutes ces questions essentielles pour la joie de jardiner.

« Que faire si je n’ai pas de jardin ? »

Même si vous n’avez pas de jardin, et pas l’ambition d’en avoir un, vous pouvez tout de même devenir « permaculteur ».

Car la permaculture ne se limite plus à l’agriculture.

Elle est devenue une science pour aménager des écosystèmes humains – éthiques, durables et robustes – en harmonie avec la nature.

Elle peut être mise en œuvre partout, à l’échelle d’un appartement comme d’une ville, d’un potager comme d’une ferme, et elle est accessible à tous.

L’ambition n’est pas « seulement » de récolter de délicieux fruits et légumes sans se battre contre la Nature.

Guérir la terre, nourrir les Hommes

L’objectif est de guérir la Terre dans son ensemble, et c’est pourquoi nous avons besoin qu’un maximum de vocations de permaculteurs s’éveillent !

La permaculture est en effet une solution globale à beaucoup de problèmes contemporains.

En adhérant au Club Saine Abondance, vous contribuerez à soutenir un mouvement de personnes qui :

  • fertilisent des terres que l’on croyait mortes ;
  • font refleurir des zones polluées, où bientôt prolifèrera la vie microbienne dans les sols.
  • cultivent là où l’on croyait que l’asphalte et le béton avaient définitivement triomphé.

Vous apportez votre pierre à un projet immense, porteur d’espoir et d’avenir, pour faire entrer l’humanité dans une nouvelle philosophie plus respectueuse du vivant.

« Cessons de considérer la plante comme un malade à qui il faut administrer un médicament »

Nous devons cesser de considérer la plante comme un malade à qui il faut administrer un médicament.

Comme pour les maladies des Hommes, les maladies des plantes sont pour la plupart causées par un environnement et un mode de vie malsains.

Plutôt que de traiter par des fongicides (les antibiotiques des plantes), nous soignons l’écosystème de la plante pour lui éviter les maladies.

L’effet est visible sur les plantes, mais c’est au niveau microbien, dans la richesse des sols en bactéries, champignons, micro-organismes, que la différence est la plus grande et la plus positive.

Jardiner en permaculture permet de rendre son jardin riche et fertile tout en interconnectant les différents éléments présents.

Profitez des nouvelles expériences, soutenez le mouvement !

A force d’expériences et de persévérance, la permaculture est en train de triompher.

Ne restez pas en marge du mouvement.

Prenez part à la révolution de l’agro-écologie !

Vous y avez votre place, où que vous soyez.

En rejoignant ce précieux réseau de semeurs d’abondances, vous bénéficiez :

✓ D’un accès illimité au forum francophone mondial du Club Saine Abondance :

Les jardiniers du Club Saine Abondance du monde entier y partagent leurs essais, leurs succès, leurs graines et leurs projets ! Découvrez ceux qui jardinent dans votre quartier, nouez des amitiés fortes et restez inspiré par cette belle communauté en marche.

✓ D’un compagnon mensuel d’une Saine Abondance:

Chaque 1er du mois vous recevez une revue numérique qui vous explique de manière simple et agréable les petits gestes permacoles qui changent le monde, avec des tutoriels de plantations accessibles en ville comme en campagne.

Vous découvrirez chaque mois une association végétale (légume + fleurs sauvages + fruitier/arbre) sous toutes les coutures !

Vous saurez tout de A à Z : où acheter les graines, quelle variété privilégier pour votre région, comment la planter, les astuces permacoles etc…

Et surtout…
Vous saurez pourquoi planter cette combinaison.

Ses bienfaits multiples pour prendre soin de vous et de la planète.
Fertiliser le sol, améliorer votre santé naturellement, favoriser la biodiversité de votre jardin.

Honnêtement, rejoindre ce Club est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à vos enfants et petits-enfants.

 

A vous-même.

Et indéniablement à la « Pacha Mama », la mère de tous les peuples comme disent les Amérindiens.

Rejoignez le Club Saine Abondance maintenant, pour participer à votre échelle ou simplement pour nous soutenir.

Je me réjouis de vous retrouver dans ce noble projet collectif.

Je vous ai préparé de nombreux cadeaux de bienvenue :

Vous ne prenez aucun risque à essayer le Club Saine Abondance

Car vous serez satisfait ou remboursé.

Mais rassurez-vous, nous n’avons que des retours positifs des membres.

En voici quelques-uns :

Et de nombreux autres témoignages ici :

Découvrez le numéro du mois du Club

pour soutenir le mouvement de la permaculture

La revue du Club  Saine Abondance n°10

Secret n°1 des permaculteurs : ils ont toujours une saison d’avance !

Découvrez le mois d’août autrement avec ce numéro inédit ! Vous saurez quelles associations de plantes réaliser dès maintenant pour récolter cet automne, mais aussi cet hiver alors que d’autres jardiniers retourneront au supermarché…

Ce numéro d’été est vraiment exceptionnel : l’art de bouturer, éviter le surplus de tomate verte, les fleurs de saison, la tera preta version occidentale…

Découvrez toutes les astuces permacoles du mois qui vont assurément vous surprendre !

L’adhésion au Club Saine Abondance

✓ Soutenir le club à l’année en m’inscrivant aux 4 saisons pour recevoir mes 12 prochains numéros

✓ Recevoir 6 dossiers cadeaux de bienvenue

✓ Mon accès illimité au Forum Privé des Membres du Club

✓ Sans engagement

✓ Garantie satisfait ou remboursé sur mes 3 premiers numéros

19€ SEPA ou 24€ CC

Il est temps de prendre soin de vous, en prenant soin de votre lopin de terre

 

Florence Mont
Saine Abondance

Si vous avez la moindre question, vous pouvez m’écrire en cliquant sur ce formulaire de contact.

CGV